Faire un don
Le card. Sako, synode 2018 @ Vatican Media

Le card. Sako, synode 2018 @ Vatican Media

Synode : les trois appels du cardinal Sako

Les jeunes, le pape et les chrétiens d’Orient

Le patriarche chaldéen Louis Raphaël Ier Sako, président délégué au synode sur « les jeunes, la foi et le discernement des vocations », a lancé trois appel dans son allocution finale, au Vatican, ce samedi 27 octobre 2018.

Il a lancé un appel à l’engagement des jeunes : « J’invite tous les jeunes du monde à faire entendre leur voix et à mettre leur charisme pour construire une société plus fraternelle, plus juste et plus pacifique. »

Il a déclaré au pape combien il était aimé et accompagné : « Allez de l’avant avec courage et avec confiance. »

Il a lancé un appel en faveur des chrétiens d’Orient: « Je voudrais terminer mon allocution en appelant Sa Sainteté, les Pères du Synode et les jeunes à ne pas oublier les chrétiens d’Orient. »

Voici notre traduction, rapide, de travail, de l’allocution du cardinal Sako.

AB

Allocution du cardinal Louis Raphaël Ier Sako, patriarche de Babylone des Chaldéens, chef du synode de l’Eglise chaldéenne (Irak).

Saint Père,
Chers pères synodaux,

Chers gens et jeunes filles,

Au nom de tous les participants à ce synode, je voudrais exprimer notre gratitude à Sa Sainteté le pape François d’avoir convoqué ce synode sur le thème Les jeunes, la foi et le discernement des vocations, qui a été pour chacun de nous un fort temps de prière, de réflexion et de dialogue responsable, courageux et libre. Cela a été un travail très constructif de synodalité ecclésiale. Nous, les orientaux, sommes habitués au synode et à la synodalité. Mais faire expérience de la synodalité avec toute l’Église a un goût particulier, grâce au Saint-Esprit. On ne trouve cela nulle part sinon dans l’Église catholique. Nous avons été unis malgré nos différences de pays, de langues et de cultures, parce que le Christ nous unit et nous envoie dans la même mission pour annoncer l’Evangile et pour servir nos frères et sœurs avec joie et enthousiasme.

Toute l’Église catholique a été présente au synode par ses représentants, mais de façon particulière dans la présence du Saint-Père, successeur de Pierre, chef et père de l’Église. Grâce à votre présence quasi quotidienne, à votre écoute docile et votre accompagnement paternel et vos paroles prophétiques, on est arrivé à ce document final, qui constituera certainement un point de référence pour une nouvelle pastorale dans nos différents diocèses. Nous rentrons donc chez nous avec beaucoup d’idées et de projets pour l’avenir.

Le Synode a été un cadeau pour nous et pour toute l’Église. Ce que nous avons considéré comme des lignes de force, nous en avons fait l’expérience dans une prise de conscience profonde, avec fraternité, dynamisme et joie. Nous avons vraiment été touchés, édifiés et transformés. Nous avons vécu un parcours d’écoute, de discernement et d’accompagnement exceptionnel d’abord pour nous et pour nos jeunes et nos fidèles. Nous avons fait ce chemin avec tant d’amour et de communion avec votre leadership.

Saint Père,

Vous n’êtes pas seul, nous tous, qui représentons les évêques catholiques du monde, nous sommes avec vous et nous sommes unis à vous dans une communion intégrale. Nous sommes unis à vous dans la prière et dans l’espérance. Rappelez-vous que des millions de fidèles prient pour vous chaque jour. Et beaucoup d’hommes et de femmes de bonne volonté admirent vos paroles et vos gestes pour un monde de fraternité universelle, de justice et de paix. Donc, il n’y a rien à craindre. Un proverbe arabe dit: « L’arbre fécond est frappé avec des pierres ». Allez de l’avant avec courage et avec confiance. La barque de Pierre n’est pas comme les autres barques. Malgré les vagues, la barque de Pierre reste solide, parce que Jésus s’y trouve et qu’il ne la quittera jamais.

Avec lui, les défis et les souffrances se surmontent avec foi, prière, miséricorde, sincérité et fermeté, intégrité et transparence. Tout est clair, rien à cacher. Nous devons nous souvenir de la fidélité et du dévouement de milliers d’évêques et de prêtres à leur mission.

Nous concluons aujourd’hui ce Synode en renouvelant notre amour pour le Seigneur et son Église jusqu’à la fin. Et j’invite également tous les jeunes du monde à faire entendre leur voix et à mettre leur charisme pour construire une société plus fraternelle, plus juste et plus pacifique.

Je voudrais terminer mon allocution en appelant Sa Sainteté, les Pères du Synode et les jeunes à ne pas oublier les chrétiens d’Orient. Si l’Orient est vidé de ses chrétiens, le christianisme restera sans racines. Nous avons besoin de votre soutien humanitaire et spirituel ainsi que de votre solidarité, de votre amitié et de votre proximité jusqu’à la fin de la tempête (Psaume 57,2).

Merci beaucoup au secrétaire général S.E. Le cardinal Lorenzo Baldisseri, au sous-secrétaire et à ses collaborateurs, ainsi qu’à tous ceux qui ont travaillé pour ce synode, tout a été excellent. Que le Seigneur et sa mère vous bénissent et bénissent l’Église.

© Traduction de Zenit, Anita Bourdin

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel