Faire un don
Synode des jeunes, capture Youtube Synod2018

Synode des jeunes, capture Youtube Synod2018

Synode 2018 : jeunes, « la balle est dans notre camp »

Les hashtags de la réunion pré-synodale en mars

« La balle est dans notre camp. » C’est ce qu’a répété avec conviction Stella Marilene Nishimwe, jeune fille du Burundi, en présentant au Vatican, ce 16 février, la réunion pré-synodale organisée sept mois avant le synode sur les jeunes d’octobre 2018.

« Je voudrais seulement inviter tous les jeunes du monde à participer à ce moment précieux que l’Église nous offre pour faire arriver notre voix le plus loin possible », a-t-elle déclaré depuis le Bureau de presse du Saint-Siège. La réunion verra la participation de 300 jeunes, du 19 au 24 mars à Rome.

Stella a aussi insisté sur l’universalité de ce rendez-vous : « La voix de chacun de nous compte… nous invitons tous les jeunes du monde, qu’ils soient plus ou moins engagés dans l’Église catholique, dans d’autres confessions chrétiennes ou d’autres religions mais aussi ceux qui ne croient pas en Dieu. Le synode des jeunes concerne tous les jeunes. »

Détaillant les hashtags qui seront utilisés sur les réseaux sociaux, la jeune burundaise a souligné que le synode était « enfin une opportunité pour nous de pouvoir exprimer ce que nous avons au plus profond de nous… sans intermédiaire, sans lettres officielles, sans demande d’audience et encore le faire à travers ce qui est devenu notre style de vie : les réseaux sociaux… c’est peut-être une nouvelle ère qui s’annonce pour nous au sein de l’Église ».

AK

Intervention de Stella Marilene Nishimwe

Bonjour à tous!

Je ne m’attarderai pas sur les questions traitées par ceux qui m’ont précédée dans la prise de parole. Ils ont déjà pris le temps de bien expliciter ce qu’est cette réunion pré-synodale des jeunes qui se tiendra au mois de mars.

Je voudrais seulement inviter tous les jeunes du monde à participer à ce moment précieux que l’Église nous offre pour faire arriver notre voix le plus loin possible : le Pape lui-même a affirmé que chaque jeune a quelque chose à dire à l’Église, aux évêques et au Pape. La balle est alors dans notre camp.

En premier lieu, j’aimerai souligner comment, l’Église, pour pouvoir écouter la voix de tous les jeunes, a commencé par s’approcher de nous à travers ce que nous utilisons de plus: les réseaux sociaux. Désormais, chaque jeune qui voudra participer à cette réunion pré-synodale pourra le faire via les réseaux sociaux.

Pour faciliter les interventions des jeunes, il s’agira de répondre à l’aide de 15 #hashtag qui ont été mis sur ces réseaux sociaux.
Ces hashtags sont les suivants:
#quisuisje
#diversité
#futur
#viedigitale
#interiorité
#jésus
#jecrois
#appelé
#choix
#guide
#église
#protagoniste
#lieu
#propositions
#langages

À chacun de ces hashtags sera liée une fiche pour faciliter le chemin de réflexion. Ces fiches seront publiées sur www.synod2018.va.

Chers jeunes, dans ce synode on parlera de nous, il sera question de nous, en bref, nous serons le sujet. Cette réunion qui se tiendra en mars est une opportunité que nous devons saisir pour faire entendre notre voix, pour communiquer ce que nous ressentons au plus profond de nous.

Cependant, on ne pourra pas tous être à Rome en même temps, mais la voix de chacun de nous compte pour construire ce synode. C’est pourquoi, nous invitons tous les jeunes du monde, qu’ils soient plus ou moins engagés dans l’Église catholique, dans d’autres confessions chrétiennes ou d’autres religions mais aussi ceux qui ne croient pas en Dieu. Le synode des jeunes concerne tous les jeunes.

Je n’ai pas manqué de manifester personnellement ma joie lorsque j’ai appris cette réunion pré-synodale et la possibilité de participer à travers les réseaux sociaux. Je me suis dit : « Enfin une opportunité pour nous de pouvoir exprimer ce que nous avons au plus profond de nous (notre conception de la vie, de l’Église, nos doutes, nos peurs, nos suggestions,…), le faire sans intermédiaire, sans lettres officielles, sans demande d’audience et encore le faire à travers ce qui est devenu notre style de vie : les réseaux sociaux ». Pour moi, c’est peut-être une nouvelle ère qui s’annonce pour nous au sein de l’Église et partout ailleurs puisque ça concerne tous les jeunes, pas  seulement les catholiques. Qui sait ce que ce synode portera comme fruit? Ce dont je suis sûre c’est que tout dépendra de notre participation. Je le répète, la balle est dans notre camp.

Bref, si vous êtes intéressés, pendant le déroulement de la réunion pré-synodale, il vous sera possible de participer aux travaux en envoyant vos réflexions à l’un des groupes linguistiques auquel il faut s’inscrire préalablement. Pour vous inscrire, visitez le site www.synod2018.va ou Facebook.com/synod2018.

En répondant à cette invitation, nous prendrons part au parcours que l’Église est en train d’effectuer.
Je vous remercie.

© Librairie éditrice du Vatican

About Rédaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel