Faire un don
Urbi et Orbi, Pâques 2019 © Vatican Media

Urbi et Orbi, Pâques 2019 © Vatican Media

Sri Lanka: le pape François condamne une « violence cruelle » (traduction complète)

Attentats meurtriers dans trois églises et quatre hôtels

Les premières paroles du pape François après la bénédiction « Urbi et Orbi » ont été pour le Sri Lanka frappé en ce dimanche, 21 avril 2019, par huit attentats terroristes meurtriers notamment dans des églises où les chrétiens célébraient la fête de Pâques.

Le pape s’est exprimé après la messe de Pâques, devant quelque 70 000 personnes.

Le pape confie sa « tristesse » et sa « douleur » à la nouvelle des « graves attentats », il exprime sa « proximité affectueuse à la communauté chrétienne, frappée alors qu’elle était en prière, et à toutes les victimes d’une violence aussi cruelle ».

Vatican News précise que trois églises ont été frappées –  l’église Saint-Antoine de Colombo, la capitale, une autre à Negombo au nord de la capitale, et une troisième, à Batticaloa, dans l’est de l’île, pendant la messe de Pâques – et quatre hôtels de Colombo.

La même source fait état de la réaction du cardinal Malcolm Ranjith, archevêque de Colombo, qui a exprimé ses condoléances pour toutes les victimes – 207 morts et 450 blessés, selon un bilan provisoire –, et a invité à prier pour son pays « tragiquement meurtri en ce jour de Pâques ».

Le cardinal Ranjith presse les Sri-lankais de donner leur sang et il invite les médecins de l’île, en congé, à reprendre du service pour « aider les hôpitaux dans cette tragédie », et faire en sorte que chacun, à sa mesure, puisse ne serait-ce que « sauver une seule vie ».

Le président du pays, Mathripala Sirisena, a condamné ces attentats. Il a appelé la population à collaborer avec les forces de police dans l’enquête en cours: aucune revendication n’est pour le moment connue.

Les catholiques représentent environ 7 % de la population du Sri Lanka, soit 1,4 million de personnes, rappelle la même source. Le christianisme est la quatrième religion de l’île, après le bouddhisme, religion majoritaire, l’hindouisme et l’islam.

Le pape s’est rendu au Sri Lanka et il a canonisé le premier saint du pays, Joseph Vaz (1651-1711), le 14 janvier 2015, lors d’une messe qui a rassemblé un million de personnes à Colombo.

Urbi et Orbi, Pâques 2019 © Vatican Media

Urbi et Orbi, Pâques 2019 © Vatican Media

Le pape a ensuite évoqué le message de Pâques du pape Pie XII en français, en 1949, il y a 70 ans, et il a invité à annoncer la résurrection du Christ par tous les moyens de la technique moderne.

Il a remercié spécialement les Pays-Bas pour le don de 55 000 fleurs et arbustes fleuris qui transforment chaque année le parvis de la basilique vaticane en jardin de la résurrection.

Il a aussi remercié la Slovénie qui a fleuri la basilique Saint-Pierre.

Le pape a de nouveau invité à renoncer à « l’indifférence »: « Illuminés par la lumière de Pâques, apportons le parfum du Christ ressuscité dans la solitude, dans la misère, dans la douleur de tant de nos frères, en renversant la pierre de l’indifférence ».

Il a aussi demandé la prière de tous pour lui-même.

Le pape avait auparavant présidé, à 10h, la Messe de Pâques, Place Saint-Pierre, en présence de dizaines de milliers de personnes, avec le rite du « Surrexit Domine » et l’ouverture du triptyque de l’icône du Ressuscité, fleurie par des fleuristes des Pays-Bas. Il a ensuite fait le tour de la place en « papamobile » pour saluer la foule, dont de nombreux jeunes.

Voici notre traduction, rapide, de travail, des paroles prononcées par le pape François en italien, après la bénédiction « Urbi et Orbi » – sur la Ville de Rome et sur le Monde -, qui confère l’indulgence plénière des conséquences des péchés, aux conditions prévues par l’Eglise, de conversion personnelle, de participation aux sacrements, et de prière, notamment aux intentions du pape. Elle a été annoncée par le cardinal italien « proto-diacre », Renato Raffaele Martino.
AB

Card. Martino, Pâques 2019 @ Vatican Media

Card. Martino, Pâques 2019 @ Vatican Media

Message du pape François

Chers frères et soeurs,

J’ai appris avec tristesse et douleur la nouvelle des graves attentats qui, aujourd’hui justement, le jour de Pâques, ont apporté le deuil et la douleur dans des églises et d’autres lieux de rassemblement, au Sri Lanka.

Je désire manifester ma proximité affectueuse à la communauté chrétienne, frappée alors qu’elle était en prière, et à toutes les victimes d’une violence aussi cruelle.

Je confie au Seigneur ceux qui sont tragiquement disparus et je prie pour les blessés et tous ceux qui souffrent à cause de cet événement dramatique.

Je vous remercie de votre présence et je renouvelle mes vœux de joyeuses Pâques à vous tous, venus d’Italie et de différents pays, ainsi qu’à tous ceux qui nous ont rejoint par la télévision, la radio et d’autres moyens de communication.

À ce propos, il me plaît de rappeler qu’il y a 70 ans, à Pâques 1949, un pape parlait pour la première fois à la télévision. Le vénérable Pie XII s’est adressé aux téléspectateurs de la télévision française, en soulignant que les yeux du successeur de Pierre et des fidèles pouvaient également se rencontrer grâce à un nouveau moyen de communication.

Cet anniversaire me donne l’occasion d’encourager les communautés chrétiennes à utiliser tous les outils mis à disposition par la technique pour annoncer la bonne nouvelle du Christ ressuscité, pour communiquer et pas seulement pour se contacter.

Illuminés par la lumière de Pâques, apportons le parfum du Christ ressuscité dans la solitude, dans la misère, dans la douleur de tant de nos frères, en renversant la pierre de l’indifférence.

Sur cette place, la joie de la résurrection est symbolisée par les fleurs, qui viennent aussi des Pays-Bas cette année, tandis que celles de la basilique Saint-Pierre viennent de Slovénie. Un merci spécial aux donateurs de ces splendides hommages floraux!

S’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi. Bon déjeuner de Pâques et au revoir!

(c) Traduction de Zenit, Anita Bourdin

Urbi et Orbi 2019 @ Vatican Media

Urbi et Orbi 2019 @ Vatican Media

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel