Soutien du pape François à « la plage pour tous »

Des bains de mer pour des personnes handicapées

Plage de la Madonnina, capture spiaggialamadonnina.it

Plage de la Madonnina, capture spiaggialamadonnina.it

Le pape François soutient « La Madonnina », un projet social d’assistance permettant aux personnes handicapées, notamment aux enfants, d’accéder au plaisir du bain de mer sur une plage du littoral romain louée à l’année, indique un communiqué de l’association.

« Enthousiasme et étonnement », tels sont les sentiments de l’association Opera San Luigi Gonzaga « Opera d’Amore » (« Oeuvre d’amour »), alors que l’aumônier du pape, Mgr Konrad Krajewski, leur a attribué une contribution, au nom du pape François, pour soutenir le projet social en faveur des enfants handicapés, en particulier pour couvrir les dépenses de la location annuelle de la plage appelée « La Madonnina ».

Cette plage « spéciale » se trouve à Focene, une partie de la commune de Fiumicino, à deux pas de Rome, dans le diocèse suburbicaire de Porto Santa Rufina. Il y a là un établissement balnéaire réellement ouvert à tous, parce qu’accessible à tous.

« La Madonnina », son nom, est en effet une colonie marine située sur la plage de Focene, capable de garantir – tant par ses structures que par son personnel – un accueil adapté aux personnes handicapées.

Née de l’Association Opera San Luigi Gonzaga (saint Louis de Gonzague) « La Madonnina » est entièrement gérée par des bénévoles et elle garantit un poste médical et du personnel spécialisé assuré par la Fédération italienne Nuoto Paralimpico (Nage paralympique) qui, selon les besoins de chaque personne, adoptera les instruments adéquats pour rendre la baignade agréable et sûre.

À la base, l’idée de créer non pas un établissement ‘ghetto’ mais une plage sans barrières architecturales ou mentales,  où tous peuvent jouir ensemble de la mer et de ses nombreux bénéfices et dont le revenu est réinvesti dans le projet lui-même.

Le pape François, lit-on dans le texte du message, a donné sa bénédiction aux bénévoles et tout spécialement aux personnes handicapées et à leurs familles qui fréquentent cette réalité où, précise l’association, « l’on redécouvre l’importance de prendre soin de l’autre, la redécouverte du caractère unique de l’être humain, qu’il soit handicapé ou valide. On redécouvre combien chaque individu est source de bien-être pour l’autre, à condition qu’il se mette à l’écoute des exigences d’autrui. Depuis que nous avons initié cette aventure à l’intérieur de l’établissement balnéaire « La Madonnina », nous avons commencé à respirer un air nouveau, une atmosphère où l’on perçoit « l’amour » qui, à son tour, engendre un autre « amour », amour du prochain et amour de la vie ».

(c) Traduction de ZENIT, Constance Roques

 

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!