Sortir pour « étancher la soif des autres »

Audience aux prieurs provinciaux des dominicains

Audience aux prieurs provinciaux des dominicains © L'Osservatore Romano

Audience aux prieurs provinciaux des dominicains © L'Osservatore Romano

« Plus on sort pour étancher la soif des autres, plus nous serons des prédicateurs de la vérité », a rappelé le pape François devant les participants au Chapitre général des Dominicains, le 4 août 2016. Le pape les a en effet reçus en audience au Vatican, à l’occasion du huitième centenaire de la confirmation de leur Ordre religieux par le pape Honorius III (1216)

Les prieurs provinciaux des dominicains se sont réunis autour du maître général frère Bruno Cadoré à Bologne (Italie), du 16 juillet au 4 août.

Devant eux, le pape François a évoqué les trois piliers fondamentaux de l’ordre des Dominicains : charité, prédication et témoignage. Le Corps du Christ « vivant et souffrant », a-t-il dit, « crie au prédicateur et ne le laisse pas tranquille ». Ce cri nous « interpelle », « nous réveille et nous fait comprendre la compassion que Jésus avait pour son peuple ». Tout, a-t-il insisté, doit être fait pour « répondre » à ce cri de Dieu.

La prédication authentique demande « une forte union personnelle » avec Dieu, a aussi rappelé le pape. Sans cela, « la prédication pourra être parfaite, motivée, admirable, mais ne touchera pas le cœur qui est ce qui doit changer ». Le pape François a dit que « l’étude sérieuse et assidue des questions théologiques est aussi incontournable que tout ce qui permet de s’approcher de la réalité et de tendre l’oreille vers le peuple de Dieu ».

Le prédicateur, a-t-il ajouté, « est un contemplatif de la Parole, mais aussi du peuple qui espère être compris ». Pour « transmettre plus efficacement la Parole de Dieu », a expliqué le pape François, « le témoignage » « des maîtres fidèles à la vérité et des témoins courageux de l’Évangile » est indispensable. Il s’agit du témoignage qui « incarne l’enseignement, le rend tangible » et ne « laisse personne indifférent ».

Ce témoignage, a fait observer le pape, « unit la vérité à la joie de l’Évangile, celle de se savoir aimé de Dieu et d’être l’objet de son infinie miséricorde ». Le pape François a conclu son discours en encourageant les Dominicains « à suivre avec joie le charisme qui a inspiré saint Dominique. Son exemple, a-t-il dit, pousse à affronter l’avenir avec espérance, sachant que Dieu renouvelle toujours tout et ne déçoit pas ».

Avec une traduction de Constance Roques

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!