Faire un don
Messe du 6 dec 2018 à Sainte Marthe © Vatican Media

Messe du 6 dec 2018 à Sainte Marthe © Vatican Media

Sainte-Marthe : la vie chrétienne, c’est concret

Construire sur la vérité, pas sur les apparences

La vie chrétienne, c’est concret, a affirmé le pape François en substance, lors de la messe qu’il a célébrée ce matin, 6 décembre 2018, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, au Vatican.

Dans son homélie rapportée par Vatican News, le pape a médité sur différentes oppositions soulignées dans les lectures du jour, notamment entre « dire et faire » : « Dire est une façon de croire, mais très superficielle, à mi-chemin ; je dis que je suis chrétien mais je n’agis pas comme un chrétien. C’est un peu – pour le dire simplement – se maquiller en chrétien : dire seulement c’est se maquiller, dire sans faire. »

Au contraire, « la proposition de Jésus est concrète, toujours concrète. Quand quelqu’un s’approchait et demandait conseil, toujours des choses concrètes. Les œuvres de miséricorde sont concrètes ».

Autre opposition : roc et sable. Le sable, a souligné le pape, est « une conséquence du dire », il mène à une vie « sans fondations ». Le roc, c’est le Seigneur : « C’est Lui, la force. Mais si souvent, celui qui se confie dans le Seigneur ne semble pas avoir de succès, il est caché … mais il est solide. Il n’a pas son espérance dans les paroles, dans la vanité, dans l’orgueil, dans les pouvoirs éphémères de la vie », mais dans le Seigneur.

« L’aspect concret de la vie chrétienne nous fait avancer et construire sur ce roc qu’est Dieu, qu’est Jésus ; sur le solide de la divinité. Pas sur les apparences ou la vanité, l’orgueil, les recommandations… non. Sur la vérité. »

Troisième opposition : les vaniteux et les humbles. Et le pape de citer le Magnificat: « Le Seigneur élève les humbles, qui sont dans le concret de tous les jours, et il renverse les superbes, ceux qui ont construit leur vie sur la vanité, l’orgueil… ceux-là ne durent pas. »

Pour conclure, il a invité à un examen de conscience : « Suis-je chrétien du dire ou du faire ? ». « Est-ce que je construis ma vie sur le rocher de Dieu ou sur le sable de la mondanité, de la vanité ? ». « Suis-je humble … sans orgueil, pour servir le Seigneur ? »

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel