Faire un don
Synode permanent de l'Eglise orthodoxe roumaine © Vatican Media

Synode permanent de l'Eglise orthodoxe roumaine © Vatican Media

Roumanie : la rencontre du pape et du patriarche Daniel

« Défendre les valeurs chrétiennes »

Sur les traces de Jean-Paul II qui a rencontré à Bucarest le patriarche orthodoxe roumain Teoctist en mai 1999, le pape François a été reçu cet après-midi, 31 mai 2019, au palais du patriarcat orthodoxe roumain pour une rencontre privée avec le patriarche Daniel, primat de l’Église orthodoxe roumaine depuis 2007.

La rencontre à huis-clos a duré environ une demi-heure, de 15h45 à 16h15 (heure locale), et a été suivie d’une rencontre avec le Synode permanent de l’Église orthodoxe roumaine.

Le pape a offert au patriarche Daniel un « Codex Pauli », volume unique édité pour commémorer les deux millénaires de la naissance de saint Paul.

L’ouvrage de 424 pages est enrichi d’une sélection de frises, de cadres, de miniatures et d’illustrations, provenant de manuscrits datant de différentes périodes de l’abbaye de Saint-Paul-hors-les-Murs et notamment de la Bible carolingienne, conservée plus de mille ans par les moines bénédictins. La couverture, recouverte de cuir, est ornée de scènes des mystères de la vie du Christ et de la vie de l’Église naissante. Les huit coins sont décorés d’une épée, symbole typique de l’iconographie paulinienne.

Après la rencontre, le pape et le patriarche se sont rendus ensemble dans la salle où les membres du Synode les attendaient.

Dans son discours devant le Synode, le pape François a évoqué la visite de Jean-Paul II : « Moi aussi, je suis venu ici, pèlerin désireux de voir le Visage du Seigneur sur le visage des frères ; et en vous regardant, je vous remercie de tout cœur pour votre accueil. »

En s’adressant au pape François, le patriarche Daniel a expliqué la salle où avait lieu la rencontre était « symboliquement appelée en latin ‘Conventus’, qui signifie ‘Rencontre’ ».

C’est exactement dans cette pièce que le 8 mai 1999 se sont rencontrés le pape Jean-Paul II et le patriarche Teoctist : « Le pape Jean-Paul II, comme le patriarche Teoctist, ont été des défenseurs de la foi chrétienne et ont senti dans leurs activités l’aide de Jésus-Christ crucifié et ressuscité », a dit le patriarche Daniel.

Les deux « ont eu une expérience spirituelle commune », a-t-il souligné, car « ils ont connu les années dures du régime communiste, lorsque l’Église fut exclue et persécutée ».

« Nos prédécesseurs, a poursuivi le patriarche, nous appellent aujourd’hui à défendre et à promouvoir la foi dans le Christ et dans les valeurs chrétiennes dans une Europe très sécularisée, afin de transmettre aux jeunes générations la foi dans l’amour miséricordieux du Christ pour le monde et la foi dans la vie éternelle pour la personne humaine. »

« Ils nous appellent à confesser, défendre et promouvoir la famille chrétienne traditionnelle composée d’un homme, d’une femme et d’enfants », a aussi affirmé le patriarche.

En concluant, il a dit au pape : « Nous vous souhaitons une bonne santé et de nombreuses années de vie : Ad multos annos ! »

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel