Faire un don
Bouddhistes © Vatican Media

Bouddhistes © Vatican Media

Rome : déclaration conjointe de chrétiens et de religions du Dharma

Il faut intensifier le dialogue et la collaboration

« Manifester que le dialogue et la collaboration sont possibles », rechercher « le bien-être pacifique de tous », s’appuyer sur « les trésors spirituels de nos traditions religieuses et de la commune solidarité humaine » : telles sont certaines des intentions communes exprimées par les représentants des religions chrétiennes et des religions du Dharma réunis à Rome.

En effet, une déclaration conjointe des participants à la Conférence intitulée : « Dharma et Logos. Dialogue et collaboration à une époque complexe. Bouddhistes, chrétiens, hindous, jaïnistes et sikhs », a été signée à Rome, le 15 mai 2018.

Les signataires de la déclaration conjointe ont aussi souligné « l’importance et la nécessité d’augmenter » leur « engagement dans un dialogue commun et dans la collaboration réciproque, dans un esprit d’amour et de vérité » tout en « restant profondément enracinés » dans leurs traditions religieuses respectives.

Voici notre traduction de la déclaration conjointe publiée par le Saint-Siège le lendemain, après la rencontre du pape avec les participants à la conférence.

HG

Déclaration conjointe

Nous, responsables, universitaires et disciples pratiquants du christianisme et des religions du Dharma (bouddhisme, hindouisme, jaïnisme et sikhisme), provenant de l’Italie et de l’étranger, nous nous sommes réunis le 15 mai 2018 pour une conférence intitulée : « Dharma et Logos. Dialogue et collaboration à une époque complexe. Bouddhistes, chrétiens, hindous, jaïnistes et sikhs ». Il s’agit de la première conférence de ce type, qui se tient en Italie et qui a été préparée par une série de rencontres qui se sont tenues pendant une longue période de temps avec la participation de membres du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, de l’Union hindouiste italienne, de l’Union bouddhiste italienne, de la Sikhi Sewa Society et de l’Institut des Études jaïnistes de Londres et du Bureau national pour l’œcuménisme et le dialogue interreligieux de la Conférence épiscopale italienne.

Le congrès s’est tenu dans un climat cordial et s’est articulé en différents moments : l’inauguration, quatre sessions académiques et un acte conclusif. Il s’est agi d’une expérience d’enrichissement et d’apprentissage.

Encouragés par les résultats positifs de la Conférence de ce jour, nous, tous les participants, nous voulons affirmer d’un commun accord ce qui suit :

  1. Nous reconnaissons que le fait même de nous rencontrer dans un esprit d’amitié et de respect est un signe de notre désir commun de manifester que le dialogue et la collaboration sont possibles en cette époque complexe.
  2. Nous sommes conscients que la recherche du bien-être pacifique de tous est un témoignage de nos credo religieux respectifs et, en même temps, une conviction que nous partageons.
  3. Nous nous accordons sur le fait que des questions complexes et de graves défis affligent notre monde actuel.
  4. Nous croyons que les trésors spirituels de nos traditions religieuses et de la commune solidarité humaine doivent représenter une aide pour surmonter les épreuves de notre temps.
  5. Nous affirmons que cette conférence interreligieuse a contribué de manière significative à approfondir le respect, la compréhension et la coopération réciproques.
  6. Nous soulignons l’importance et la nécessité d’augmenter notre engagement dans un dialogue commun et dans la collaboration réciproque, dans un esprit d’amour et de vérité, en restant profondément enracinés dans nos traditions religieuses respectives pour être en mesure d’affronter efficacement les défis de notre temps et de construire une culture de la rencontre et du dialogue.
  7. Nous faisons appel aux responsables religieux, aux universitaires et aux disciples de nos religions pour construire des ponts, unir nos mains avec toutes les personnes de bonne volonté pour contribuer et construire la paix dans le monde d’aujourd’hui et de demain.

© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel