Faire un don
Messe en RDC, Cenco

Messe en RDC, Cenco

RDC: Fides se souvient des prêtres enlevés il y a 2 ans

Prier pour que ces deux prêtres et trois prêtres assomptionnistes soient libérés

L’agence missionnaire vaticane Fides rappelle que des prêtres ont été enlevés il y a deux ans en République démocratique du Congo, ce 19 juillet 2019.

« Cela fait penser et poser beaucoup de questions. Parce que jusqu’aujourd’hui, nous ne pouvons pas dire où ils sont, par qui ils ont été emmenés. Peut-être que ceux qui auraient pu aider à dénouer toute cette situation ont-ils fait leur travail comme il se doit. Ceux qui les ont enlevés, quelle est leur motivation ? Pour quelles raisons ? Quelqu’un qui annonce l’évangile, personne n’a le droit de toucher à la dignité que Dieu nous a donnée en nous créant à son image »: c’est en ces termes que s’est exprimé l’évêque de Butembo Beni, Mgr Melchisedech Sikuli Paluku, au cours de la messe qu’il a célébré le 16 juillet pour faire mémoire des deux prêtres de son diocèse enlevés il y a deux ans, les pp. Charles Kipasa et Jean-Pierre Akilimali, alors qu’ils se trouvaient dans la paroisse Notre-Dame des Anges de Bunyuka, au sud du territoire de Beni, dans le Nord Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo.

Depuis, plus aucune nouvelle. Exprimant sa douleur, indique le site Internet de la Conférence épiscopale du Congo (CENCO), l’évêque a demandé aux fidèles de prier afin que ces deux prêtres et les trois prêtres assomptionnistes de Mbau soient libérés.

Dans la nuit du 16 au 17 juillet 2017, les pp. Jean Pierre Akilimali et Charles Kipasa furent enlevés par des inconnus alors qu’ils se trouvaient dans la Paroisse de Notre-Dame des Anges de Bunyuka.

Selon le CEPADHO, une ONG locale de défense des droits fondamentaux, les deux prêtres ont été enlevés par une dizaine d’hommes armés en tenue camouflée qui ont attaqué la Paroisse. Les assaillants ont roué de coups un certain nombre de séminaristes qui prêtaient service au sein de la Paroisse et volé deux véhicules et deux motocyclettes utilisées par les prêtres en vue de leur ministère pastoral.

L’enlèvement des deux prêtres avait été condamné immédiatement par la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) qui a dénoncé le climat d’insécurité régnant sur zone, rappelant aux autorités congolaises leur devoir de « garantir la sécurité des personnes et de leurs biens ». La CENCO a demandé aux forces de sécurité de « faire tout ce qui est en leur pouvoir pour libérer les deux prêtres des mains de leurs ravisseurs et pour démanteler le réseau criminel qui déstabilise la paix dans la région de Beni ».

Le communiqué des Evêques rappelait en outre que, depuis octobre 2012, on est sans nouvelles du sort de trois religieux Assomptionnistes, les pp. Jean-Pierre Ndulani, Anselme Wasikundi et Edmond Bamutute, enlevés dans leur Paroisse Notre-Dame des Pauvres de Mbau, à 22 Km de Beni.

Source: Fides

About Rédaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel