Faire un don
Message pour l'Amazonie @ FB cnbbnorte2

Message pour l'Amazonie @ FB cnbbnorte2

Querida Amazonia « pour les nuls », en 5 ou 6 tweets

Petite pédagogie du pape François

Pour donner des clefs de lecture de son document sur l’annonce de l’Evangile en Amazonie, « Querida Amazonia« , le pape François va à l’essentiel, dans 5 tweets postés sur son compte @Pontifex_fr: en quelque sorte un « Querida Amazonia » à insérer dans la fameuse collection « pour les nuls ».

En cinq mots, les tweets du pape disent, ce 12 février 2020 : réveil, dignité, écologie, incarnation, évangélisation, consolation.

Le premier tweet sur Querida Amazonia vient « réveiller » la conscience des catholiques du monde et toutes les personnes de bonne volonté: autrement dit, le maître mot c’est responsabilité, globale. Le pape explique qu’il adresse cette « exhortation apostolique post-synodale » à chacun et à tous :

« J’adresse cette Exhortation au monde entier, pour aider à réveiller l’affection et la préoccupation pour l’Amazonie, une terre qui est aussi la “nôtre”. »

Le deuxième tweet le pape expose le premier (chapitre 1) de ses 4 « rêves » pour l’Amazonie qui constituent les 4 chapitres de ce document bref qui ne reprend pas le document final du synode. Du jamais vu: le pape dit ce qu’il veut dire, en tant que « Pierre », sans « canoniser » le document en le citant. Il avait averti, le 26 octobre: ce qu’il retenait du document c’étaient les « diagnostics » et pas (sous-entendu?) les solutions. Ce rêve c’est le respect des droits humains et de la dignité des personnes en Amazonie, qui s’étend, rappelons-le, sur 9 Etats, dont la France (Guyane Française):

« Je rêve d’une Amazonie qui lutte pour les droits des plus pauvres, des peuples autochtones, des derniers, où leur voix soit écoutée et leur dignité soit promue. »

Le troisième tweet parle d’une écologie intégrale, à la lumière de l’agir de Dieu envers l’humanité, faite et de promotion de la personne et du dialogue avec les cultures et de sollicitude pour la maison commune (chapitre 2 et 3 du document):

« Le Seigneur, qui le premier prend soin de nous, nous enseigne à prendre soin de nos frères et sœurs et de l’environnement qu’il nous offre chaque jour. C’est la première écologie dont nous avons besoin. »

Le quatrième tweet, c’est l’Eglise que le pape « rêve » pour l’Amazonie (chapitre 4), pou une « incarnation » de l’Evangile en Amazonie. Mais quand le pape « rêve », à l’instar de saint Joseph qu’il aime contempler dans son sommeil d’homme aux songes, c’est un rêve pour le passage à l’action, dans le concret de la pâte humaine, un rêve « performant »:

« Je rêve de communautés chrétiennes capables de se donner et de s’incarner en Amazonie, au point de donner à l’Église de nouveaux visages aux traits amazoniens. »

Et le pape conclut ce soir par un cinquième tweet pour faire comprendre le message essentiel de « Querida Amazonia »: l’annonce de Jésus-Christ mort et ressuscité et de l’Amour infini de Dieu pour chacun c’est un « droit » des Amazoniens. Corollaire – si je peux me permettre -: pour que ce droit soit respecté, envoyez des ouvriers à la moisson! C’était l’appel du pape François à la fin du synode, le 26 octobre 2019, un appel au zèle apostolique, à la générosité et à la solidarité sacerdotale:

« Les populations amazoniennes ont le droit à l’annonce de l’Évangile : l’annonce d’un Dieu qui aime infiniment chaque être humain, qui a manifesté pleinement cet amour dans le Christ crucifié pour nous, et ressuscité dans nos vies. »

Et si l’on ajoute le 6e tweet du jour, sur l’audience générale, le ton est donné: consoler! Le pape a en effet fait poster ce tweet après sa catéchèse sur la Béatitude de la consolation des affligés, et il convient particulièrement à la consolation des populations amazoniennes de la forêt et des villes:

«  »Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés » (Mt 5,4). Sage et béni est celui qui accueille la douleur liée à l’amour, car il recevra la consolation de l’Esprit Saint, qui est la tendresse de Dieu qui pardonne et corrige. »

Ce serait déjà pas mal de passer à l’acte selon ces 6 messages du pape François.

Mais d’autres approches du document sont offertes à chacun selon son charisme:

– pour les priants, il y a la belle prière du pape François à Marie, mère et reine de l’Amazonie, à qui il confie ses « rêves », sa compassion, et sa supplication;

– pour les progressants, il y a la synthèse, ici;

– pour les poètes, ce beau texte, qui n’est pas long, se lira en entier comme du petit lait, ici;

– sinon, un résumé très parlant – cf. le tweet sur l’incarnation de l’Evangile en Amazonie ! -, le témoignage du don de sa vie, il y a aujourd’hui 15 ans, de soeur Dorothy, des soeurs de Notre Dame de Namur, dont le procès en béatification a été ouvert.

Des évêques, des religieuses des laïcs, meurent pour l’Amazonie. D’autres vivent sous menace de mort. Ils en avaient témoigné il y a quelques années, le 16 avril 2010, à Radio Vatican. Zenit y était et les a rencontrés. Voilà de quoi revenir à la première case: réveil!

 

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel