Faire un don
Asia Bibi © RV

Asia Bibi © RV

Pakistan: Asia Bibi écrit une prière à Pâques

Elle demande au pape de ne pas oublier de prier pour elle

«  Je t’en prie Jésus, délivre-moi, brise mes chaînes, fais que mon cœur s’envole au-delà de ces barreaux », demande la chrétienne Asia Bibi dans sa prière, écrite dans la prison de Multan, au Pakistan, où elle est enfermée depuis huit ans, accusée de blasphème et condamnée à mort, indique Radio Vatican en italien du 17 avril 2017.

Dans sa cellule, le 13 avril, elle a célébré Pâques en compagnie de son mari Ashiq et du tuteur de sa famille, Joseph Nadeem à qui elle a confié une prière écrite sur un morceau de papier.

Dans ce message, Asia Bibi invoque la résurrection et demande à Dieu de lever les obstacles, de la soulager de ses souffrances. Puis elle prie pour ses ennemis, comme elle l’avait fait aussi à Noël, et pardonne à ceux qui lui ont fait du mal. Pour finir, elle lance un appel au pape, lui demandant de ne pas oublier de prier pour elle.

« Le pape a dit plusieurs fois que notre foi honore la dignité de l’homme, a déclaré à Radio Vatican Paul Bhatti, ex-ministre fédéral du Pakistan pour l’Harmonie nationale et frère du ministre catholique Shahbaz Bhatti tué en 2011 par un extrémiste musulman. Le pape appuie ces personnes, tout particulièrement les chrétiens qui sont persécutés pour leur foi ».

« J’adresse tous mes vœux à Asia Bibi, a-t-il poursuivi, et à tous ceux qui ont été persécutés pour la même situation. Nous croyons tous que notre foi catholique, chrétienne, que ce soit au Pakistan, en Afrique ou ailleurs, fait de nous une famille. Et une famille, clairement, avant tout, s’unit tout particulièrement en ce moment d’attente avant Pâques. »

« Malheureusement, à notre grand regret, Asia est toujours en prison et souffre encore en ce temps de Pâques, a déploré l’ex-ministre. L’affaire s’est compliquée pour différentes raisons, nationales, internationales, et par conséquent justice ne lui est pas encore rendue. Mais nous sommes convaincus que tôt ou tard on la lui rendra ».

Au Pakistan, note Radio Vatican, la liste des exécutions extrajudiciaires pour prétendu blasphème s’allonge, faisant monter leur nombre à 66 durant les 27 dernières années. Le gouvernement du premier ministre Nawaz Sharif a promis une révision de la loi sur les blasphèmes, souvent utilisée comme prétexte pour frapper les minorités religieuses.

« Hélas, au Pakistan, il existe encore cette mentalité extrême, de fermeture et violations des droits de l’homme, a affirmé Paul Bhatti. Cette restriction sur les médias, sur YouTube, sur Internet, n’est rien d’autre qu’une manière de faire reculer le Pakistan plusieurs années en arrière … »

Asia Bibi – Asia Noreen – est en prison depuis juin 2009. Elle a été condamnée à mort en première instance en novembre 2010, une condamnation confirmée par la Haute Cour de Lahore le 16 octobre 2014. Un recours a été déposé devant la Cour suprême, et la grâce présidentielle a été sollicitée.

Ashiq Masih, le mari d’Asia Bibi, et l’une de leurs filles ont participé à l’audience générale du pape François le mercredi 15 avril 2015, place Saint-Pierre.

Avec une traduction d’Océane Le Gall

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel