Orthodoxes: les pèlerins russes célèbrent Saint Nicolas à Bari, en Italie

« Un symbole d’unité et un espoir de paix »

IlSistemone - Commons Wikimedia (CC BY-SA 3.0) Mikolaja Truskolasy

IlSistemone - Commons Wikimedia (CC BY-SA 3.0) Mikolaja Truskolasy

Quelque six cents pèlerins orthodoxes russes sont arrivés le 19 décembre 2016 à Bari, en Italie, pour célébrer la fête de Saint Nicolas de Bari, évêque de Myre, selon le calendrier julien, soit  treize jours après les catholiques qui avaient honoré la mémoire du saint le 6 décembre, indique L’Osservatore Romano.

Les cinq hauts représentants du patriarcat de Moscou guident cette grande délégation des fidèles. Il s’agit du métropolite Nikon de Ufa et de Sterlitamak, du métropolite Théophane de Kazan et du Tatarstan, de l’évêque Matfej de Anadyr et de Tchoukotka, de l’évêque Amvrosij de Birsk et de Neftekamsk et de l’évêque Nikolai de Salavat et de Kumertau.

La fête de saint Nicolas a été célébrée le 19 décembre, à 8h30, à la crypte de la basilique Saint-Nicolas par une liturgie avec la participation des métropolites et des évêques orthodoxes et des milliers de pèlerins venus d’autres régions italiennes et de l’étranger.

La veille, le 18 décembre, a eu lieu une veillée de prière dans l’église russe Saint-Nicolas-de-Bari, indique CESVIR, centre de l’économie et du développement italo-russe.

« Bari accueille toujours avec admiration et émerveillement ce voyage spirituel des chrétiens orthodoxes, dit Rocky Malatesta, responsable de CESVIR. Saint Nicolas est vraiment un symbole d’unité entre les peuples et un espoir de la paix sans frontières. »

Plusieurs pèlerins orthodoxes non seulement de la Russie, mais aussi de l’Ukraine, de l’Arménie, de la Roumanie, de la Serbie et d’autres pays de l’Est viennent à Bari pour vénérer Saint Nicolas.

« Nous sommes prêts comme chaque année à accueillir  de nombreux croyants orthodoxes qui arrivent pour vénérer Saint-Nicolas et à ouvrir leur cœur à la ville que nous considérons bénie parce qu’elle garde des restes de notre saint le plus aimé », dit le recteur de l’église russe Saint-Nicolas-de-Bari, le père Andrei Boytsov.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!