Faire un don
Jérusalem © Instagram Franciscus

Jérusalem © Instagram Franciscus

ONU : Mgr Jurkovic exhorte à œuvrer pour la paix en Terre Sainte

Il invite à respecter l’identité unique de Jérusalem

Mgr Ivan Jurkovic a évoqué la préoccupation du pape François devant les récents événements de violence en Terre Sainte et au Moyen-Orient et a exhorté les autorités gouvernementales à « encourager toutes les parties concernées à trouver une voie vers une paix véritable et durable, fruit de la justice ».

L’observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies à Genève est intervenu à la vingt-huitième session extraordinaire du Conseil des droits de l’homme sur la détérioration de la situation des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, le 18 mai 2018.

Invitant à respecter « l’identité unique de Jérusalem » alors que les Etats-Unis viennent d’ouvrir leur ambassade en Israël dans la Ville sainte, le représentant du Saint-Siège a repris les mots du pape François pour faire appel à « la sagesse et la prudence, afin d’éviter de nouveaux éléments de tension dans un panorama global déjà bouleversé et marqué par de nombreux conflits cruels ».

HG

Intervention de Mgr Ivan Jurkovic

Monsieur le Président,

La Délégation du Saint-Siège souhaite se faire l’écho de l’inquiétude et de la tristesse exprimées par le pape François il y a deux jours face à « l’escalade des tensions en Terre Sainte et au Moyen-Orient » et à « la spirale de la violence qui s’éloigne de plus en plus de la voie de la paix, du dialogue et des négociations » (1).

Comme nous l’avons vu depuis sa récurrence, « la guerre engendre la guerre, la violence engendre la violence » (2). La paix, cependant, comme l’a toujours dit le Conseil, est « l’exigence vitale pour la pleine jouissance de tous les droits de l’homme par tous » (3) ; tout être humain a le droit de jouir de la paix et de la voir restaurée le plus rapidement possible.

En effet, les autorités gouvernementales ont le devoir et la responsabilité d’encourager toutes les parties concernées à trouver une voie vers une paix véritable et durable, fruit de la justice, en s’engageant dans un/des « processus dynamique(s) et participatif(s) où le dialogue est encouragé et les conflits résolus dans un esprit de compréhension et de coopération mutuelle… » (4).

Le Saint-Siège, une fois de plus, « appelle au courage de dire ‘oui’ à la rencontre et ‘non’ au conflit : ‘oui’ au dialogue et ‘non’ à la violence ; ‘oui’ aux négociations et ‘non’ aux hostilités ; ‘oui’ au respect des accords et ‘non’ aux actes de provocation ; ‘oui’ à la sincérité et ‘non’ à la duplicité. Tout cela demande du courage, cela demande de la force et de la ténacité » (5).

En particulier, tous ceux qui ont participé aux récentes actions déplorables doivent rappeler, bien au-delà des frontières, « l’identité unique de Jérusalem, sacrée pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, dans laquelle les lieux saints sont vénérés par les religions respectives, et qui a une vocation spéciale pour la paix » (6).

En conclusion, le Saint-Siège, tout en exprimant sa profonde tristesse pour les défunts et les blessés et leurs familles lors des récents événements à Gaza et en Cisjordanie, désire renouveler son appel sincère à « la sagesse et la prudence, afin d’éviter de nouveaux éléments de tension dans un panorama global déjà bouleversé et marqué par de nombreux conflits cruels » (7).

Merci, Monsieur le Président.

1 Pape François, Appel à la fin de l’audience générale, 16 mai 2018.

2 Ibid.

3 A / HRC / RES / 35/4; A / RES / 71/189.

4 A / HRC / RES / 35/4.

5 Pape François, Invocation pour la paix, Jardins du Vatican, 8 juin 2014, en présence des présidents Shimon Peres et Abu Mazen.

6 Pape François, Appel à la fin de l’audience générale, 6 décembre 2017.

7 Ibid.

© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel