Faire un don
Mgr Audo, capture CTV

Mgr Audo, capture CTV

Suède: « Ne laissez pas notre bien-aimée Syrie être détruite et divisée », par Mgr Audo

Appel lors de l’évènement œcuménique de Malmö

« Chrétiens du monde, musulmans d’Orient et d’Occident, personnes de bonne volonté, ne laissez pas notre bien-aimée Syrie être détruite et divisée ». C’est l’appel de l’évêque chaldéen d’Alep, Mgr Antoine Audo S.J., le 31 octobre 2016, lors de l’Evènement oecuménique organisé à Malmö, à l’occasion du voyage du pape François en Suède.

L’évêque est intervenu dans le cadre de la rencontre de catholiques et luthériens, pour commémorer les 500 ans de la Réforme. « Notre tristesse, a-t-il confié est de voir une riche et belle chrétienté sur le point de disparaître : un profond sens de l’œcuménisme, un style de vie selon lequel les chrétiens orientaux et les musulmans ont eu l’habitude de vivre ensemble est réduit au fanatisme et à la méfiance ».

Voici notre traduction intégrale de l’appel de Mgr Audo, prononcé en anglais.

Témoignage Mgr Antoine Audo

Chers Pape François et évêque Mounib Younan, chères sœurs et frères,

En ce jour de commémoration commune de la Réforme, vous avez invité tous les chrétiens à marcher ensemble sur les chemins de la communion. Votre invitation à la prière commune et à l’action de grâces au Seigneur, ainsi que votre appel à servir les plus pauvres ensemble, ne sont pas des arguments ou des termes de contestation et d’accusation, mais plutôt un nouveau style, de nouveaux gestes courageux qui ouvrent des chemins d’espoir devant nous chrétiens, et devant l’humanité dans son ensemble. En suivant le Christ, par un geste d’humilité, vous voulez que nous acceptions nos différences, que nous nous parlions les uns aux autres et que la Miséricorde de Dieu règne sur toute chose.

En tant que chrétiens d’Orient appartenant à des pays musulmans et arabes du Moyen-Orient et partageant une longue histoire commune de culture, d’humanisme et de dialogue vivant, nous ne pouvons pas être devant vous dans cette période mémorable de l’histoire sans avoir dans nos cœurs et consciences les conflits que nos frères et sœurs arabes et musulmans sont en train de subir. La guerre que nous vivons tous les jours en Syrie, en Irak et au Moyen-Orient fait de nous des témoins de la destruction de notre « maison commune » et de la mort des innocents et des plus pauvres.

La majorité des hôpitaux sont détruits et 80 % des médecins ont quitté Alep. En Syrie, 3 millions d’enfants ne vont pas à l’école. La détérioration physique et morale se lit sur chaque visage, elle atteint tout le monde, en particulier les plus pauvres et parmi eux, les enfants, les adolescents et les personnes âgées. Les écoles et les universités sont bombardées presque tous les jours.

Notre tristesse est de voir une riche et belle chrétienté sur le point de disparaître : un profond sens de l’œcuménisme, un style de vie selon lequel les chrétiens orientaux et les musulmans ont eu l’habitude de vivre ensemble est réduit au fanatisme et à la méfiance. Chrétiens du monde, musulmans d’Orient et d’Occident, personnes de bonne volonté, ne laissez pas notre bien-aimée Syrie être détruite et divisée. J’espère que la construction de la paix en écoutant les plus pauvres deviendra le pain quotidien de l’humanité et l’inspiration divine de toutes les religions et croyances.

Votre geste œcuménique qui mène Caritas Internationalis et le Service mondial de la FLM à servir les plus pauvres en une même ferveur nous donne la force et le courage nécessaires pour surmonter cette grave crise syrienne. En effet, en Syrie, dorénavant, notre devise du service humanitaire est « Devenir chrétiens ensemble ». Pour nous, cela implique un processus de conversion au Christ et le rejet de tout réflexe d’exclusion et de confinement de nos Églises orientales.

Avec vous, nous voulons briser toutes les barrières idéologiques et aller ensemble vers tous, en particulier vers ceux qui ont été le plus éprouvés par la guerre. En fait, la religion ne doit pas être une source d’entrave à la rencontre, mais plutôt, dans le respect mutuel et l’attention aux plus pauvres – chrétiens ou musulmans – elle doit nous encourager à défendre les valeurs humaines de dignité, de solidarité et de recherche du bien commun. En effet, l’une des dernières devises des chrétiens syriens travaillant à Caritas pour servir tout le monde est: « Devenir citoyens ensemble ».

Chers frères et sœurs dans la foi, merci de nous donner un exemple de défense de la dignité humaine à travers un mode de vie qui révèle la tendresse de Dieu pour chaque homme et femme créé à son image. Merci de demander à l’humanité de chercher la bonté et la beauté de Dieu dans les visages souvent défigurés des innocents et des pauvres !

© Traduction de Zenit, Constance Roques

About Constance Roques

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel