Faire un don
Le card. Bo, Messe à Yangon (Myanmar) 29/11/2017, capture CTV

Le card. Bo, Messe à Yangon (Myanmar) 29/11/2017, capture CTV

Myanmar: «Un miracle s’est produit», estime le card. Bo

Allocution au « Kyaikkasan Ground » de Yangon

« Aujourd’hui, un miracle s’est produit », déclare le cardinal Bo, au terme de la première messe publique d’un pape en Birmanie.

Le pape François a présidé sa première messe en public en République de l’Union du Myanmar, ce mercredi 29 novembre 2017, troisième jour de sa présence dans le pays, au « Kyaikkasan Ground » de Yangon, où il s’est rendu en voiture depuis l’archevêché où il réside pendant son séjour. Le premier d’un pape dans ce pays. Des communautés catholiques des pays voisins avaient fait le voyage, notamment du Cambodge.

A son arrivée, le pape François a fait un tour en « papamobile » pour saluer l’assemblée, de quelque 150 000 personnes, à 8h30, heure locale (3h à Rome).

Au terme de la célébration le cardinal Charles Bo, S.D.B., archevêque de Rangoun, a salué le pape.

« La vie ne sera jamais plus la même pour les catholiques du Myanmar », a insisté l’archevêque birman.

« Nous rentrons à la maison avec une énergie spirituelle extra-ordinaire, fiers d’être catholiques, mis au défi de vivre l’Evangile », a ajouté le cardinal Bo.

Comme c’est la tradition, le pape a offert à la communauté catholique un calice.

Et après la bénédiction finale, le pape devait repartir en voiture à l’archevêché pour déjeuner avec les membres de la suite papale.

Dans l’après-midi il doit rencontrer un groupe de bouddhistes puis les évêques birmans. Il a aussi rencontré quelque 300 séminaristes et 33 jésuites.

Voici notre traduction des paroles du cardinal Bo, prononcées en anglais.

AB

Le card. Bo, Messe à Yangon (Myanmar) 29/11/2017, capture CTV

Le card. Bo, Messe à Yangon (Myanmar) 29/11/2017, capture CTV

Paroles de gratitude du cardinal Charles Bo, S.D.B., archevêque de Yangon

Voilà une expérience du Mont Thabor.

Les catholiques simples vivent une expérience pleine d’émotion.

Aujourd’hui nous sommes transporté sur une montagne de Béatitude.

La vie ne sera jamais plus la même pour les catholiques du Myanmar.

Il y a seulement un an, la pensée que ce petit troupeau aurait partagé le pain avec notre Saint-Père François aurait été un pur rêve.

Nous sommes un petit troupeau. Nous sommes comme Zachée. Au milieu des nations, nous ne pouvions pas voir notre pasteur. Come Zachée, nous avons été appelés: “Descends, je veux m’arrêter chez toi.” Voilà notre Saint-Père. Le Saint-Père François: un bon Pasteur qui va à la recherche des petits et de ceux qui sont aux marges. Vous avez rompu la Parole et rompu le pain.

Comme les émouvantes paroles de notre Mère, nous redisons en écho encore et encore: “Il a élevé les humbles ». Notre âme le glorifie. Comme les disciples sur le Mont Thabor, nous allons rentrer. Nous rentrons à la maison avec une énergie spirituelle extra-ordinaire, fiers d’être catholiques, mis au défi de vivre l’Evangile.

Ce jour restera imprimé dans chaque coeur ici-présent.

Notre très cher Saint-Père! Chaque catholique ici-présent, le coeur plein de gratitude, salue votre générosité.

Aujourd’hui un miracle s’est produit. Nous rentrons tous chez nous comme le Miracle de Dieu.

Merci, et ce petit troupeau prie pour vous.

© Traduction de ZENIT, Anita Bourdin

 

Messe au Kyaikkasan Ground de Yangon, Myanmar © L'Osservatore Romano

Messe au Kyaikkasan Ground de Yangon, Myanmar © L’Osservatore Romano

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel