Faire un don
Messe au stade de Zimpeto, Maputo, Mozambique © Vatican Media

Messe au stade de Zimpeto, Maputo, Mozambique © Vatican Media

Mozambique : « gardez l’espérance », encourage le pape au terme de sa visite

Salutations à la fin de la messe au stade Zimpeto

« Gardez l’espérance ; ne vous la laissez pas voler », a exhorté le pape François en concluant ses trois journées passées au Mozambique, première étape de son voyage apostolique dans l’Océan indien, ce 6 septembre 2019.

Au terme de la messe qu’il présidait au stade de Zimpeto, dans la périphérie de la capitale Maputo, le pape a remercié tous ceux qui ont participé à la préparation et au déroulement de sa visite. « Chers frères et sœurs mozambicains, je connais le sacrifice que vous avez fait pour participer aux célébrations et aux rencontres » a-t-il aussi souligné.

« Vous avez tant de motifs d’espérer ! Je l’ai vu, je l’ai touché de la main ces jours-ci », a poursuivi le pape, avant d’encourager : « Il n’est pas meilleure manière de garder l’espérance que de rester unis, pour que tous les motifs qui la soutiennent se consolident toujours davantage dans un avenir de réconciliation et de paix au Mozambique. »

Paroles du pape François

Au terme de ma visite, je désire dire ‘‘merci’’ à toutes les personnes et à toutes les institutions qui ont collaboré pour sa réalisation ; à commencer par l’archidiocèse de Maputo et son pasteur, Monseigneur Francisco Chimoio, que je remercie pour l’hospitalité fraternelle et aussi pour l’aimable salutation qu’il vient de m’adresser, au nom des frères évêques et de tout le peuple de Dieu. Une parole particulière de gratitude va à Monsieur le Président Filipe Nyusu pour l’accueil imprégné d’attentions que j’ai reçu, aussi bien au niveau personnel comme à travers les diverses institutions du gouvernement et des forces de sécurité de la nation. Je remercie pour le travail sacrifiant et silencieux des membres du comité d’organisation et des nombreux volontaires. Ma gratitude va aux journalistes et à tout ce bon peuple sorti de chez lui pour me saluer.

Chers frères et sœurs mozambicains, je connais le sacrifice que vous avez fait pour participer aux célébrations et aux rencontres… Je l’apprécie et je vous en remercie de tout cœur. Et je remercie également ceux qui n’ont pas pu le faire, à cause des récents cyclones. Chers frères, j’ai senti également votre soutien ! Et je dis à tous : vous avez tant de motifs d’espérer ! Je l’ai vu, je l’ai touché de la main ces jours-ci. S’il vous plaît, gardez l’espérance ; ne vous la laissez pas voler. Et il n’est pas meilleure manière de garder l’espérance que de rester unis, pour que tous les motifs qui la soutiennent se consolident toujours davantage dans un avenir de réconciliation et de paix au Mozambique. Ainsi, que Dieu vous bénisse et que la Vierge Mère vous protège ! Et, s’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi ! Merci.

© Librairie éditrice du Vatican

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel