Faire un don

Mexique: La canonisation de Juan Diego, acte de justice pour les amérindiens

Retrouvés des descendants du bienheureux

CITE DU VATICAN, Mercredi 6 février 2002 (ZENIT.org) – La prochaine canonisation de Juan Diego constitue un acte de justice pour les amérindiens.

Le cardinal archevêque de Mexico Norberto Rivera Carrera confirme en effet le projet que Jean-Paul II se rende à Mexico, après la célébration de la JMJ de Toronto pour la canonisation de l´Indien. Le dernier voyage de Jean-Paul II au Mexique date de janvier 1999. Ce sera la cinquième fois que le pape se rend dans ce pays.

La canonisation du bienheureux Juan Diego, qui a bénéficié de l´apparition de la Vierge de Guadaloupe au XVIe siècle à Mexico, sera un « acte de justice », et une reconnaissance des racines indigènes du catholicisme mexicain, affirment les « descendants » de l´indien témoin des apparitions.

La constatation de l´existence de descendants de Cuauhtlatoatzin (nom de Juan Diego en nahuatl) est le fruit de quatre ans d´enquête et une étude anthropologique entreprise à la demande de la conférence des évêques catholiques du Mexique par Asunción García, anthropologue espagnol quia pris en compte les archives disponibles.

«Nous avons utilisé des documents des bibliothèques d´ici, de Mexico et d´Espagne, ainsi que l´histoire orale, qui est très importante, explique l´anthropologue à l´agence catholique des Etats-Unis, «Catholic News Service» (CNS).

Le résultat de l´enquête a conduit à l´identification d´un groupe d´indigènes descendants de la famille du bienheureux Juan Diego et qui conservent les us et coutumes du XVIe siècle.

CNS a pu rencontrer ces descendants du bienheureux. Raimundo Yebra Soriano, âgé de 70 ans et sa femme, âgée de 54 ans, Hilda Chávez Soriano, ont tous deux un arbre généalogique qui conduit à Juan Diego. Ils sont fiers de leur identité catholique et ethnique.

Ils espèrent que le 30 juillet prochain, le pape Jean-Paul II viendra effectivement canoniser leur illustre et humble ancêtre. Pour le moment, on attend l´éventuelle confirmation du Vatican. Cette canonisation serait pour les descendants la reconnaissance du rôle des premiers indigènes qui ont reçu le baptême et sont devenus des apôtres du Christ en Amérique.

La découverte des descendants de Juan Diego revêt une importance particulière pour le Mexique d´aujourd´hui, soulignent les observateurs: un prêtre mexicain, Guillermo Schulenburg, autrefois attaché au sanctuaire de Guadaloupe, avait en effet nié l´existence historique de Juan Diego.

«En tant que descendants, nous demandons que Juan Diego soit canonisé. Nous ne sommes pas importants, mais en revanche c´est important que le procès canonique arrive à terme», déclare Hilda Chávez

Selon cette étude anthropologique, il faudra revoir l´idée que Juan Diego ait été un Indien d´humble extraction. Les traditions orales laissent penser qu´il s´agissait au contraire d´un noble.

About Redaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel