Faire un don
Messe avec les jésuites à Tokyo, Sophia © p. Antonio Spadaro SJ

Messe avec les jésuites à Tokyo, Sophia © p. Antonio Spadaro SJ

Messe avec les jésuites du Japon : le désir de suivre Jésus doit être « réaliste »

Les parties mortes de notre vie sont déjà enterrées par la miséricorde de Dieu

Le désir de suivre Jésus doit être « réaliste », a affirmé le pape François lors d’une messe avec la communauté jésuite de l’Université Sophia de Tokyo, durant son voyage au Japon, le 26 novembre 2019.

Dans son homélie retranscrite par le père Antonio Spadaro, directeur de la revue jésuite Civiltà cattolica, le pape a fait observer que « notre rencontre avec Jésus suscite toujours le désir. Il nous oint pour devenir des hommes de désir : des hommes qui ont écouté Jésus prêcher et qui veulent rester avec lui, en engageant leur vie ».

Peut-être au début « n’évalue-t-on pas bien les conditions que comporte ce désir, mais c’est un désir généreux », a ajouté le pape. Pour ne pas perdre ce désir, il ne faut pas perdre la mémoire : « Quand on perd la mémoire, on perd la capacité d’être fidèles. Et l’on devient juges des autres. »

Le désir de suivre Jésus doit être aussi « réaliste, concret » : le pape préconise de ne pas idéaliser le chemin de l’Évangile puisque « Jésus ne nous emporte jamais, jamais, en-dehors de la réalité ». Mais la vie se charge de faire retomber « les pieds sur terre », avec « la pauvreté, l’échec, les humiliations, nos péchés, tout ».

« Qu’arrive-t-il dans le cœur d’un homme ou d’une femme qui dit oui à Jésus en sachant qu’il peut tout lui arriver, y compris un échec dans le présent… ? s’est-t-il demandé. Il éprouve de la paix et de la joie. »

Et le pape de conclure : en répondant au Christ, « nous ne devons pas avoir peur de dormir à la belle étoile… restons saufs de la tentation de vouloir revenir en arrière et de dire adieu aux morts. Le monde des morts est déjà enterré, les parties mortes de notre vie sont déjà enterrées par la miséricorde de Dieu. Et ne fermons pas les fenêtres ! Ouvrons-les vers l’horizon avec paix, avec joie, en faisant ce que chacun de nous peut faire ».

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel