Faire un don
Sainte Monique par Benozzo Gozzoli, San Giminiano (Italie), Domaine public

Sainte Monique par Benozzo Gozzoli, San Giminiano (Italie), Domaine public

Mamans qui pleurez, «ne perdez pas l’espoir!», tweet du pape François

Fêtes de sainte Monique et de son fils Augustin

Le pape François a exhorté les mamans à ne pas perdre « l’espoir dans la grâce de Dieu » à l’image de sainte Monique (v. 331-387), le jour de sa fête le 27 août et à la veille de la fête de sont fils saint Augustin (354-430).

Le pape a en effet posté ce tweet sur son compte @Pontifex_fr le dimanche 27 août 2017: « Combien de mères pleurent comme Ste Monique pour que leurs enfants se tournent vers le Christ. Ne perdez pas l’espoir dans la grâce de Dieu! »

Après avoir cité sainte Monique, le pape a publié une célèbre phrase de saint Augustin, docteur de l’Église, toujours sur son compte @Pontifex_fr ce lundi 28 août 2017 : « Vous nous avez faits pour vous, et notre cœur est inquiet jusqu’à ce qu’il repose en vous. » (St Augustin, Confessions, I,1,1).

En commentant ces paroles de saint Augustin lors de la messe d’ouverture du Chapitre général de l’Ordre de Saint-Augustin, le 28 août 2013, le pape François avait réfléchi sur le mot « inquiétude » qu’il désignait comme « l’inquiétude de la recherche spirituelle, l’inquiétude de la rencontre avec Dieu, l’inquiétude de l’amour ».

« Je ne peux manquer de m’arrêter sur la mère, Monique ! a-t-il dit en examinant « l’inquiétude de l’amour » Que de larmes a versées cette sainte femme pour la conversion de son fils ! Et combien de mères versent aujourd’hui encore des larmes pour que leurs enfants retournent au Christ! Ne perdez pas l’espérance dans la grâce de Dieu! »

« Augustin lui-même, a rappelé le pape François, après la conversion, écrit en s’adressant à Dieu : « Devant toi, ta fidèle servante, ma mère, me pleurait avec plus de larmes que d’autres mères n’en répandent sur un cercueil » (ibid., III, 11, 19). » « Femme inquiète, a poursuivi le pape, cette femme, qui, à la fin, dit cette belle parole : cumulatius hoc mihi Deus praestitit ! [mon Dieu me l’a donné avec surabondance] (ibid., ix, 10, 26). Celui pour lequel elle pleurait, Dieu le lui avait donné abondamment ! »

« Et Augustin est l’héritier de Monique, a affirmé le pape, il reçoit d’elle la semence de l’inquiétude. Voilà alors l’inquiétude de l’amour, chercher toujours, sans répit, le bien de l’autre, de la personne aimée, avec cette intensité qui porte aussi aux larmes. »

Dans son tweet du samedi 26 août 2017, le pape a écrit : « Que la Vierge Marie nous donne la grâce d’être fortement animés par l’Esprit Saint pour témoigner du Christ avec franchise évangélique. »

« Sainte Monique et saint Augustin nous invitent à nous adresser avec confiance à Marie, Siège de la Sagesse, écrivait le pape Benoit XVI le 27 août 2007. Nous lui confions les parents chrétiens, afin que, comme Monique, ils accompagnent, par leur exemple et par la prière le chemin de leurs enfants. À la Vierge Mère de Dieu nous recommandons la jeunesse afin que, comme Augustin, elle tende toujours à la plénitude de la Vérité et de l’Amour qui est le Christ : lui seul peut rassasier les désirs profonds du cœur humain ».

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel