Faire un don
Mémorial de Mère Teresa, Skopje (Macédoine du Nord) © Vatican Media

Mémorial de Mère Teresa, Skopje (Macédoine du Nord) © Vatican Media

Macédoine du Nord: au mémorial de Mère Teresa, prière et rencontre des pauvres (texte complet)

« Le devoir d’annoncer l’Évangile aux pauvres, la libération aux captifs, la joie aux affligés »

« Qu’il fasse en sorte que notre amour ne soit pas seulement en paroles, mais qu’il soit efficace et vrai, pour que nous puissions rendre un témoignage crédible à l’Église qui a le devoir d’annoncer l’Évangile aux pauvres, la libération aux captifs, la joie aux affligés, la grâce du salut à tous »c’est la prière du pape François qui s’est recueilli au Mémorial de Mère Teresa édifié à l’emplacement de la cathédrale où elle a été baptisée à Skopje, en Macédoine du Nord, où il est arrivé pour une visite d’une journée, ce mardi matin, 7 mai 2019.

Mémorial de Mère Teresa, Skopje (Macédoine du Nord) @ Vatican Media

Mémorial de Mère Teresa, Skopje (Macédoine du Nord) @ Vatican Media

Accessible à tous

La ville a été détruite à 80% par un séisme en 1963, ce qui explique la disparition des vestiges historiques.

Skopje est la ville natale de Mère Teresa (au siècle, Anjezë Gonxhe Bojaxhiu, 1910-1997). On y a construit une maison-mémorial pour cette sainte d’une famille albanaise originaire du Kosovo.

Cette maison-mémorial, à deux étages, se trouve sur la principale artère piétonne, rue de Macédoine, à l’emplacement de l’ancienne cathédrale où Mère Teresa a été baptisée: commencée en mai 2008, la construction a été financée par le gouvernement macédonien.

Etant dans le plein centre commercial de la ville, elle est accessible à tous. Elle a été inaugurée le 30 janvier 2009 et elle a déjà attiré des dizaines de milliers de personnes.

La maison conserve des reliques de sainte Mère Teresa, dans la chapelle du premier étage. Elle regroupe aussi des objets et des documents, comme le celui attestant son Prix Nobel de la Paix de 1979.

Pour pouvoir choisir la vie

Accueilli par des Missionnaires de la charité, le pape s’est recueilli au pied de la statue monumentale de Mère Teresa aux abords de la maison, avant de monter au premier étage de la maison. Il a vénéré la relique, sur l’autel, en silence, avant de prier à voix haute: « Docile à ton Esprit, elle est devenue la voix priante des pauvres et de tous ceux qui ont faim et soif de justice » a dit le pape en s’adressant à Dieu.

Il s’est ensuite adressé à la sainte pour demander son intercession: « Nous te demandons, sainte Mère Teresa, mère des pauvres, ton intercession particulière et ton aide ici, dans la ville de ta naissance, où se trouvait ton foyer ».

Le pape a ensuite salué les autorités religieuses, chrétiennes – orthodoxes – et musulmanes présentes à cette cérémonie d’hommage, et deux personnes de la famille de Mère Teresa.

Redescendu sur la place, le pape a écouté le témoignage de la mère supérieure et d’une jeune maman célibataire aidée par les soeurs.

« Nous avons des expériences douloureuses et bouleversantes, mais nous sommes tous unis dans l’espérance, une espérance humaine, qui cherche dignité et aide, mais surtout cette Espérance divine, vivante en nous tous, enfants de Dieu », a notamment témoigné la religieuse.

La jeune maman, chrétienne orthodoxe, a confié que grâce à l’aide des soeurs, elle a pu « choisir la vie ». Elle est allée saluer le pape François avec sa petite fille.

Au milieu des pauvres

Le pape a ensuite béni la première pierre d’une nouvelle église, selon le rite en latin.

Il a offert aux soeurs une grande Vierge à l’Enfant en maiolique blanche sur fond bleu couronnée de fleurs et à la façon des Vierges florentines.

Le pape a aussi pris le temps d’un bain de foule, accompagnée de la mère supérieure, pour saluer une centaine de personnes secourues par la communauté des missionnaires de la charité.

Puis le pape est parti pour la Place de la Macédoine, en « papamobile » électrique: une sorte de « papacart » sur le modèle des voitures de golf, qui lui permettait de s’approcher des personnes qui l’ovationnaient très nombreuses dans ce centre ville piétonnier.

Le pape a ensuite fait poster ce tweet sur son compte @Pontifex_fr: « Mère Teresa, intercède auprès de Jésus, afin que nous aussi, nous obtenions la grâce d’être attentifs au cri des pauvres, des malades, des marginaux, des derniers.

AB

Mémorial de Mère Teresa, Skopje (Macédoine du Nord) @ Vatican Media

Mémorial de Mère Teresa, Skopje (Macédoine du Nord) @ Vatican Media

Prière du pape François

Dieu, Père de miséricorde et de tout bien,

nous te rendons grâce pour le don de la vie

et pour le charisme de Sainte Mère Teresa.

Dans ton infinie Providence, tu l’as appelée

à témoigner de ton amour

parmi les plus pauvres de l’Inde et du monde.

Elle a su faire du bien aux plus démunis,

parce qu’elle a reconnu en tout homme et en toute femme

le visage de ton Fils.

Docile à ton Esprit,

elle est devenue la voix priante des pauvres

et de tous ceux

qui ont faim et soif de justice.

Accueillant le cri de Jésus sur la croix:

«J’ai soif»,

Mère Teresa a étanché

la soif de Jésus sur la croix,

en accomplissant les œuvres de l’amour miséricordieux.

Nous te demandons, sainte Mère Teresa,

mère des pauvres,

ton intercession particulière et ton aide ici,

dans la ville de ta naissance,

où se trouvait ton foyer.

Ici, tu as reçu le don de la nouvelle naissance

dans les Sacrements de l’initiation chrétienne.

Ici, tu as entendu les premières paroles de la foi

dans ta famille et dans la communauté des fidèles.

Ici, tu as commencé à voir

et à connaître les personnes dans le besoin,

les pauvres et les petits.

Ici, tu as appris de tes parents à aimer

les plus nécessiteux et à les aider.

Ici, dans le silence de l’église,

tu as entendu l’appel de Jésus à le suivre,

comme religieuse, dans les missions.

D’ici nous te prions: intercède auprès de Jésus,

afin que nous aussi, nous obtenions la grâce

d’être vigilants et attentifs au cri des pauvres,

de ceux qui sont privés de leurs droits,

des malades, des marginaux, des derniers.

Qu’il nous accorde la grâce de le voir,

dans les yeux de celui qui nous regarde

parce qu’il a besoin de nous.

Qu’il nous donne un cœur capable d’aimer Dieu

présent en tout homme et toute femme

et capable de le reconnaître dans ceux

qui sont accablés par des souffrances et des injustices.

Qu’il nous accorde la grâce d’être nous aussi

un signe d’amour et d’espérance en notre temps

qui voit tant de démunis, de laissés-pour-compte,

d’exclus et de migrants.

Qu’il fasse en sorte que notre amour ne soit pas seulement en paroles,

mais qu’il soit efficace et vrai,

pour que nous puissions rendre

un témoignage crédible à l’Église

qui a le devoir

d’annoncer l’Évangile aux pauvres,

la libération aux captifs, la joie aux affligés,

la grâce du salut à tous.

Sainte Mère Teresa, prie pour cette ville,

pour ce peuple, pour son Église

et pour tous ceux qui veulent suivre le Christ

comme disciples, lui qui est le Bon Pasteur,

en accomplissant des œuvres de justice, d’amour,

de miséricorde, de paix et de service,

comme lui qui est venu non pas pour être servi,

mais pour servir et donner sa vie pour un grand nombre,

lui Jésus Christ notre Seigneur.

Amen.

[Bénédiction de la première pierre]

[Texte original: Italien]

Copyright: Librairie éditrice du Vatican 

Mémorial de Mère Teresa, Skopje (Macédoine du Nord) @ Vatican Media

Mémorial de Mère Teresa, Skopje (Macédoine du Nord) @ Vatican Media

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel