Faire un don
Eliminer la lèpre, Photo: Sasakawa Memorial Health

Eliminer la lèpre, Photo: Sasakawa Memorial Health

Lutte contre la lèpre : mettre fin à la discrimination, à la stigmatisation et au préjugé

Message du cardinal Turkson pour la Journée mondiale

« Cherchons à vaincre la maladie de Hansen, ainsi que la discrimination, la stigmatisation et le préjugé sous toutes leurs formes » : c’est l’appel du cardinal Peter Turkson, à l’occasion de la 66e Journée mondiale de lutte contre la lèpre (maladie de Hansen) qui a été célébrée le 27 janvier 2019. Outre les soins cliniques, les malades « méritent de recevoir un regard d’amour, de fraternité », pour une « guérison authentique », écrit-il.

Dans un message adressé aux évêques, aux religieux, aux personnels de santé et à toute personne de bonne volonté, le préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral salue les « grands progrès » réalisés quant aux soins, diagnostics et traitements. Mais, déplore-t-il, plus de 200 000 nouveaux cas sont enregistrés chaque année, surtout dans les pays les plus défavorisés.

Le cardinal Turkson donne Jésus comme « modèle » pour « nous inspirer tous, dans l’Eglise et dans la société ». « L’un des besoins fondamentaux dans les vies de ceux qui font l’expérience de cette maladie dévastatrice est l’amour », ajoute-t-il. Et « chaque véritable rencontre a le pouvoir de redonner la vie et l’espérance ».

Évoquant le dixième anniversaire de la canonisation du Belge Damien de Veuster (1840-1889), qui consacra sa vie au service des lépreux sur l’île de Molokai, à Hawaï, le préfet souligne que le saint a suivi « l’inspiration de son cœur » pour montrer « la proximité de Dieu » à ceux qui étaient tenus à distance par la société. Il invite aussi à cette rencontre avec les malades.

Pour ce faire, le cardinal encourage à créer des alliances entre les instituts médicaux, les ONG, les structures gouvernementales : « ce ne sera pas un effort individuel qui provoquera la transformation nécessaire de ceux qui sont aux prises avec la lèpre, mais un travail commun de communion et de solidarité ». Il souhaite aussi l’éveil des consciences, par l’éducation, afin que les communautés tendent « une main bienveillante et accueillante » aux malades.

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel