Faire un don
Premier ministre de Lituanie, Saulius Skvernelis 6 oct. 2017 © L'Osservatore Romano

Premier ministre de Lituanie, Saulius Skvernelis 6 oct. 2017 © L'Osservatore Romano

Lituanie : le Premier ministre Skvernelis reçu par le pape

Europe, émigration des jeunes et accueil des migrants

Le Premier ministre lituanien Saulius Skvernelis a été reçu en audience par le pape François ce vendredi 6 octobre 2017, au Vatican. L’Europe, l’émigration des jeunes et l’accueil des migrants ont été  à l’ordre du jour.

Le Premier ministre a de nouveau invité le pape en Lituanie, confirment à ZENIT des sources lituaniennes.

Le Premier ministre s’est ensuite entretenu avec le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État, accompagné de Mgr Antoine Camilleri, sous-secrétaire pour les relations avec les États.

Au cours des « entretiens cordiaux », les deux parties « se sont félicitées du bon état des relations bilatérales et de la contribution positive de l’Église catholique à la société lituanienne au cours des siècles », dit un communiqué du Saint-Siège.

La récente béatification (le 25 juin 2017) de l’archevêque Teofilius Matulionis (1873-1962), martyr du communisme soviétique, a été évoquée.

Certains thèmes « d’intérêt commun », tels que les « perspectives du futur développement de l’intégration européenne, la paix et la sécurité au niveau régional et international » ont aussi été examinés.

L’évêque lituanien Teofilius Matulionis a été béatifié à la messe du dimanche 25 juin 2017, dans la capitale de la Lituanie, Vilnius,  présidée, au nom du pape François, lors d’une messe présidée par le cardinal Angelo Amato, préfet de la congrégation pour les causes des saints.

Il a été ordonné évêque clandestinement à Saint-Pétersbourg, en Russie, et a connu le goulag, les prisons,  et la surveillance permanente.

C’est la première fois qu’un Lituanien est béatifié dans sa patrie et le premier martyr lituanien de l’époque soviétique.

La présidente lituanienne, Mme Dalia Grybaudskaité, avait été reçue par le pape le 29 octobre 2015. Elle s’était ensuite entretenue avec le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’Etat, accompagné de Mgr Paul Richard Gallagher, Secrétaire pour les rapports avec les Etats.

Il avait été question notamment de la solidarité en Europe pour l’accueil des migrants et de la paix, en particulier en Ukraine.

Le 21 septembre dernier, le nouvel ambassadeur de la Lituanie près le Saint-Siège, M. Petras Zapolskas, a présenté au pape ses lettres de créance.

Récemment, le 29 septembre, le pape a nommé un second évêque auxiliaire pour le diocèse de Vilnius, capitale de la Lituanie, et cité des pèlerinages à Jésus Miséricordieux,, Mgr Darius Trijonis.

La Lituanie compte plus de 2, 8 millions d’habitants, selon des chiffres de 2017, dont plus de 650 000 à Vilnius et plus de 550 000 dans l’ancienne capitale Kaunas.

La population est catholique à 79 %,  elle compte aussi plus de 4 % d’orthodoxes, et des protestants. Pour les autres religions, la communauté juive encore présente a été décimée par la Shoah par balles durant l’occupation nazie, et une minorité de Tatars baltiques musulmans vivent aussi dans la pays.

Le lituanien est la langue maternelle de 85% de la population, mais le russe est la langue de 7% des habitants et la communauté polonaise est aussi importante.

Le pays a déclaré son indépendance de l’URSS le 11 mars 1990.  Et le saint pape Jean-Paul II s’est rendu en visite en Lituanie du 4 au 11 septembre 1993, quelques jours après le retrait des derniers soldats russes du territoire lituanien, et à l’occasion d’une visite apostolique dans les Pays baltes.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel