Faire un don
Le pape à St-Barthélémy, capture CTV

Le pape à St-Barthélémy, capture CTV

Les camps de réfugiés sont des « camps de concentration », dénonce le pape

Il rencontre des familles de migrants à Saint-Barthélémy de Rome

« Beaucoup de camps de réfugiés sont des camps de concentration ». C’est la dénonciation du pape François depuis la basilique Saint-Barthélémy sur l’île Tibérine à Rome, le 22 avril 2017. Il a mis en garde : une civilisation qui « ne fait pas d’enfants » et ferme sa porte aux migrants se dirige vers le « suicide ».

Lors d’une liturgie en l’honneur des « Nouveaux Martyrs » des XXe et XXIe siècles, dans la basilique romaine qui leur est dédiée, le pape argentin a lancé un nouvel appel en faveur des réfugiés, victimes des « accords internationaux » qui semblent « plus importants que les droits humains ».

« Beaucoup de camps de réfugiés sont des camps de concentration pour la foule de gens qui sont laissés là », a-t-il dénoncé dans son homélie. Au terme de la rencontre, il a rencontré des familles aidées par la communauté Sant’Egidio, en charge de la basilique située au milieu du Tibre.

Deux migrants par commune

Puis sur le parvis de l’édifice, il a lancé à la foule : « Pensons à la cruauté, la cruauté, qui aujourd’hui s’acharne sur tant de personnes ; l’exploitation des personnes… Des personnes qui arrivent en bateaux et puis restent là ».

Il a aussi salué les « peuples généreux qui les accueillent », « les pays généreux, comme l’Italie et la Grèce », qui doivent « porter ce poids ».

« Si en Italie, a-t-il ajouté, on accueillait deux – deux ! – migrants par commune, il y aurait de la place pour tous ». Et de souhaiter : « Que cette générosité, du sud, de Lampedusa, de la Sicile, de Lesbos, puisse contaminer un peu le nord. C’est vrai : nous sommes dans une civilisation qui ne fait pas d’enfants, mais nous fermons aussi la porte aux migrants. Cela s’appelle du suicide ».

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel