Faire un don
Vie de famille

Vie de famille - Pixabay CC0 - barbiecpt0

Le pape aux parents: «savoir perdre son temps avec les enfants»

Dialogue avec les paroissiens de Tor de’ Schiavi (2)

« Il faut savoir répondre » aux questions des enfants, affirme le pape, « savoir jouer, savoir parler, savoir perdre son temps avec les enfants ». « C’est le « dialecte » de l’amour, qui fait transmettre toutes les valeurs et la foi, ajoute-t-il. S’il vous plaît, travaillez à cela. »

C’est ce que le pape François a dit en répondant aux questions des paroissiens de l’église du Très Saint Sacrement, dans le quartier de Tor de’ Schiavi à Rome, au cours de sa visite pastorale dans l’après-midi du dimanche 6 mai 2018. Le pape s’est rendu dans cette paroisse romaine pour inaugurer la « Maison de la joie » pour personnes handicapées.

« Joue avec tes enfants ! » demande le pape. « Les valeurs se transmettent aussi en jouant. »

« J’ai une habitude, avoue-t-il : quand je confesse un papa ou une maman qui a des enfants assez petits – les plus grands aussi, mais les petits surtout – je demande s’ils jouent avec eux… « Mais as-tu le temps de te jeter par terre et faire quelque chose avec ton fils, avec ta fille ? ». C’est important, cela ne doit pas se perdre ! »

Certains parents, dit le pape, se plaignent : « Mais je reviens fatigué… Je ne sais pas, j’aime regarder la télévision … C’est ennuyeux … ». « Non, apprends, insiste le pape François. C’est un grand critère ! Papa et maman qui savent jouer : perdre du temps avec ses enfants. »

« Le noyau de l’amour c’est la famille, affirme le pape. Ce que l’on n’apprend pas en famille on l’apprendra difficilement dehors. »

Le pape connaît bien « le problème » d’aujourd’hui : « quand les enfants grandissent seuls, non pas par mauvaise volonté des parents, mais parce qu’il y a le travail, le besoin de travailler »

« C’est la culture qui veut ça, affirme-t-il : de l’esclavage, le travail prend toute la vie. »

Ainsi les enfants « grandissent sans ce dialogue avec les parents ». Pourtant, dit le pape, « les grandes valeurs de la vie – la foi – se transmettent seulement « en dialecte », autrement dit dans le langage de la famille ». « Oui, poursuit-il, à l’école on apprend beaucoup de choses, de bonnes choses, mais les bases s’apprennent « en dialecte », se transmettent « en dialecte ». Il est important que l’on cherche les moyens d’aider les parents à parler avec leurs enfants. »

Avec une traduction d’Océane Le Gall

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel