Faire un don
Cadeau du pape François au président suisse Alain Berset, capture @ Vatican Media

Cadeau du pape François au président suisse Alain Berset, capture @ Vatican Media

Genève: le cadeau du pape au président Berset, en l’honneur de la Garde suisse pontificale

Entretien privé avec le président de la Confédération helvétique

A l’aéroport de Genève (Suisse), le pape François a offert au président de la Confédération helvétique, Alain Berset, une gravure représentant le premier commandant de la Garde suisse pontificale, ce jeudi 21 juin 2018.

Un geste significatif qui dit de l’importance de la Garde suisse pontificale et des liens qu’elle a créés au cours de l’histoire entre la Confédération et le Saint-Siège.

Il s’agit d’une copie unique sur parchemin de « l’antiporta » du manuscrit Lat. 1682 de la Bibliothèque apostolique du Vatican, de la collection personnelle du pape Jules II della Rovere (1503-1513), fondateur de la Garde suisse pontificale.

La page enluminée représente l’entrée triomphale du pape dans Rome, en mars 1507, après sa victoire sur  Giovanni Bentivoglio et la reconquête de la ville de Bologne.

A droite, la gravure représente le premier commandant de la Garde suisse, Kaspar von Silenen (connu en Italie sous son nom italianisé de Gaspare Sillano), reconnaissable à la chaîne en or qu’il porte au cou et à son bâton de commandement qu’il tient dans la main gauche. Le pape a aussi offert au président un livre et, dans un boîtier blanc ce qui pourrait être une médaille commémorant sa visite.

Le président a offert au pape François un tableau représentant la pêche miraculeuse et saint Pierre qui se jette à l’eau pour rejoindre le Christ sur la rive du lac de Galilée, selon le récit de saint Jean (ch. 21).

Après l’accueil officiel, sans discours, avec les hymnes nationaux, le pape s’est rendu dans un salon de l’aéroport, tandis que la fanfare jouait en son honneur un tango argentin.

Il a rencontré le président pour un entretien privé sans interprète: le président parle italien avec le pape et visiblement dans une atmosphère très cordiale. C’est alors qu’a eu lieu l’échange des cadeaux.

Le pape était ensuite attendu à 11h15 au siège du Conseil oecuménique des Eglises pour un temps de prière: le pape prononcera une homélie. Le motif du voyage c’est en effet la célébration du 70e anniversaire du COE.

Fondé en 1948 à Amsterdam, le COE regroupe 348 confessions chrétiennes différentes. L’Eglise catholique n’en fait pas officiellement partie, mais elle a un statut « d’observatrice ».

Le 24 août 2017, le pape François a reçu au Vatican la présidente du Comité central du COE, la Kenyane Agnes Regina Murei Abuom, et le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général, qu’il a ausis rencontre en suède, à Lund, et au Vatican.

Après un déjeuner au COE, le pape rencontrera les responsables de l’organisation et il prononcera un discours, à 15h45.

A 17h 30 il présidera la messe pour la communauté catholique au Palexpo.

Le pape doit repartir pour Rome à 20h, après une cérémonie d’adieu à l’aéroport. Il devrait arriver vers 21h40 à l’aéroport romain de Ciampino.

C’est le 23 e voyage international du Pape François qui doit se rendre en Irlande en août prochain et dans les Pays Baltes en septembre.

C’est le 5e voyage d’une journée, en Europe, après ses visites, en 2014, en Albanie, à Tirana et en France, à Strasbourg; en 2015 en Bosnie, à Sarajevo; et en Grèce, au camp de réfugiés de l’île de Lesbos, en 2016.

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel