Faire un don
Réforme et réformes dans l'Eglise @ Mgr Agostino Marchetto

Réforme et réformes dans l'Eglise @ Mgr Agostino Marchetto

La réforme, «le binôme clé de la primauté-synodalité», par le card. Parolin

Présentation du livre de Mgr Marchetto

« La réforme » est toujours liée au « renouveau » : c’est « le binôme clé de la primauté-synodalité ou collégialité, centre vital et spécifique de l’attention du concile Vatican II », a affirmé le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État.

Ainsi, le cardinal a présenté le dernier livre de Mgr Agostino Marchetto intitulé « La Réforme et les Réformes dans l’Église. Une réponse » (Libreria Editrice Vaticana, LEV), indique Radio Vatican en italien du 25 octobre 2017.

Mgr Marchetto est l’ancien représentant du Saint-Siège à la FAO, secrétaire émérite du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement, canoniste, juriste et grand spécialiste du concile Vatican II. Le ministre italien de la Justice Andrea Orlando a été présent lors de la rencontre.

La réforme guide « le chemin d’aujourd’hui », a dit le cardinal Parolin. L’ouvrage publié, a-t-il souligné, met en évidence « une nouvelle synthèse vitale qui n’exclut pas, mais intègre … les deux pôles impliqués » : ceux de la « nouveauté » et de la « tradition ».

Mgr Marchetto, a souligné le cardinal, «  nous rappelle que ce n’est que si nous tenons compte de la tension entre les différents pôles du jeu que nous pourrons arriver à un équilibre nouveau et valide ».

Le cardinal Parolin a cité les paroles du pape Benoît XVI qui avait parlé du « renouveau dans la continuité de l’unique sujet de l’Église » en rejetant la discontinuité, une rupture avec le passé. « En perdant de vue le critère de la continuité nécessaire », a dit le cardinal, « nous irons vers les réformes non réalisables comme authentiquement catholiques ».

Le cardinal Parolin a également souligné que dans « la continuation de la recherche de nouvelles façons d’adapter à notre temps les structures de l’église et le mode d’action concret, la réforme souhaitable doit toujours partir, en même temps, de la conversion des cœurs au Christ ».

Il a aussi fait référence à la réforme actuelle de la Curie romaine souhaitée par le pape François : « C’est ‘un bon point’, a-t-il dit, quelques étapes fondamentales ont déjà été faites ».

 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel