Faire un don
Inauguration de la crèche et du sapin du Vatican © L'Osservatore Romano

Inauguration de la crèche et du sapin du Vatican © L'Osservatore Romano

La crèche, une invitation à faire de la place pour les migrants, affirme le pape

Inauguration du sapin et de la crèche place Saint-Pierre

La crèche est « une invitation à faire de la place dans notre vie et dans la société pour Dieu, caché dans le visage » des migrants et des plus pauvres, a assuré le pape François. Dans le cadre de l’inauguration de la crèche et du sapin place Saint-Pierre, le pape a reçu les délégations de donateurs, respectivement venus de Malte et de la province italienne de Trente, le 9 décembre 2016, au Vatican.

Le pape a évoqué en particulier un détail de la grande crèche : un “luzzu”, embarcation typique maltaise, « qui rappelle la réalité triste et tragique des migrants sur des embarcations dirigés vers l’Italie ». « Dans l’expérience douloureuse de ces frères et sœurs, a-t-il souligné, nous revoyons celle de l’enfant Jésus, qui au moment de sa naissance ne trouve pas d’hébergement et est mis au jour dans la grotte de Bethléem ; et puis il fut conduit en Egypte pour fuir la menace d’Hérode ».

« Tous ceux qui visiteront cette crèche seront invités à en redécouvrir la valeur symbolique, qui est un message de fraternité, de partage, d’accueil et de solidarité », a poursuivi le pape. De même pour toutes les crèches des églises et des maisons, qui sont « une invitation à faire de la place dans notre vie et dans la société à Dieu, caché dans le visage de tant de personnes qui vivent dans des conditions de malaise, de pauvreté et de tribulations ».

Pour le pape, « la crèche et le sapin forment un message de paix et d’espérance, et aident à créer le climat de Noël favorable pour vivre avec foi le mystère de la naissance du Rédempteur, venu sur la terre avec simplicité et douceur ». Devant la crèche, « on comprend la bonté de Dieu et l’on contemple sa miséricorde ».

La beauté de la crèche du Vatican, sur fond de paysages maltais, est aussi une invitation à « contempler le Créateur et à respecter la nature, œuvre de ses mains », a-t-il ajouté : « Nous sommes tous appelés à nous approcher de la création avec un étonnement contemplatif ».

Le pape François a aussi adressé « une pensée spéciale » aux enfants malades qui ont modelé les décorations du sapin de Noël : « les boules colorées que vous avez créées représentent les valeurs de la vie, de l’amour et de la paix que la naissance du Christ vient chaque année nous proposer à nouveau ».

L’inauguration officielle devait avoir lieu dans l’après-midi, avec le cardinal Giuseppe Bertello, président du gouvernorat de l’Etat de la Cité du Vatican. La célébration, animée par la fanfare de la gendarmerie du petit Etat, verra l’illumination du grand sapin rouge de 90 ans, mesurant 25 mètres de hauteur, venu de la commune italienne de Scurelle, au nord-est de l’Italie.

Un communiqué du gouvernorat indique que le sommet de la basilique Saint-Benoît à Norcia – ou Nursie – gravement endommagée dans les séismes meurtriers qui ont secoué le centre de l’Italie ces derniers mois, a été déposé à côté de la crèche en signe de « partage et de solidarité » avec les populations victimes. Les offrandes déposées par les visiteurs seront destinées à la reconstruction de l’église de Norcia.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel