Faire un don
Lettre incunable de Christophe Colomb @Ambassade des Etats-Unis près le Saint-Siège

Lettre incunable de Christophe Colomb @Ambassade des Etats-Unis près le Saint-Siège

Une lettre de Christophe Colomb restituée à la Bibliothèque vaticane

Par l’ambassadrice des Etats-Unis près le Saint-Siège

Callista L. Gingrich, ambassadrice des États-Unis auprès du Saint-Siège, remettra une lettre écrite par Christophe Colomb, à son domicile légitime dans la Bibliothèque du Vatican, demain, jeudi 14 juin 2018.

L’ambassadrice Gingrich et des représentants du Département américain de la sécurité intérieure (DHS) et Homeland Security Investigations (HSI) présenteront la lettre à l’archiviste et bibliothécaire du Vatican, Mgr Jean-Louis Bruguès, o.p. et au préfet de la bibliothèque, Mgr Cesare Pasini.

La « Lettre de Colomb », comme on l’appelle, est un récit de la découverte de l’Amérique par l’explorateur, écrit en 1493 au roi Ferdinand et à la reine Isabelle d’Espagne. Le texte a été traduit en latin et plusieurs exemplaires ont été distribués en Europe.

La Bibliothèque du Vatican a reçu l’un de ces exemplaires en 1921 ; il faisait partie de la « Collection De Rossi » de livres rares et de manuscrits. En 2011, HSI ont été contactés par un expert en livres et en manuscrits qui pensait que la lettre de Christophe Colomb dans la collection du Vatican était un faux. Après avoir informé les autorités vaticanes du vol possible, les responsables du DHS ont coordonné l’examen de la lettre par des experts, y compris des spécialistes de l’Université de Princeton.

On ne sait pas exactement quand le document a été volé, mais les agents américains ont pu retracer la lettre originale jusqu’à M. Robert Parsons, un actuaire d’Atlanta, qui l’a achetée à un vendeur de livres rares à New York en 2004, sans savoir qu’elle avait été prise au Vatican. Après avoir reçu la preuve du vol et de la falsification de la lettre de Colomb, la veuve de M. Parsons, Mary Parsons, a accepté de renoncer volontairement et d’abandonner tous les droits, titres et intérêts liés à la lettre afin qu’elle puisse être rendue au Vatican.

HSI ont récupéré et renvoyé trois lettres de Christophe Colomb dans le cadre de leurs enquêtes en cours sur la vente illicite de livres et de manuscrits volés. En plus de la lettre de Colomb du Vatican, HSI ont confisqué et rendu des lettres de Christophe Colomb qui appartiennent à la bibliothèque Riccardiana à Florence, en Italie, et à la bibliothèque de Catalogne à Barcelone, en Espagne.

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel