Faire un don
Messe de la Toussaint présidée par le p. Fornos SJ @ mej.fr

Messe de la Toussaint présidée par le p. Fornos SJ @ mej.fr

Jeunes : «Embarque avec le Christ!», la route du MEJ à Saint-Malo

«Les béatitudes, un cri sur le véritable bonheur»

« Les béatitudes sont un cri sur le véritable bonheur », explique le p. Fornos à l’occasion du rassemblement des jeunes du MEJ à Saint-Malo (France).

Le 43ème rassemblement national français du Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ) a commencé hier, mercredi 31 octobre 2018.

« Dans la continuité du Synode pour les Jeunes et les vocations et en écho avec le 40ème anniversaire de la Route du Rhum, cet événement réunit 800 jeunes de 12 à 18 ans, issus de toute la France, de Belgique, du Luxembourg, d’Allemagne et même d’Egypte, autour du thème : «Va, ouvre tes horizons» », indique un communiqué du MEJ.

Le P. Frédéric Fornos, directeur international de l’oeuvre pontificale du Réseau Mondial de Prière du Pape (RMPP) et de sa branche jeune, le MEJ, s’est adressé aux 800 mejistes et aux 300 bénévoles présents à la messe d’ouverture du rassemblement en commentant l’évangile des Béatitudes, évangile de la messe anticipée de la Toussaint : « Jésus Christ nous révèle, à travers ces béatitudes, ce que signifie vraiment trouver la vie, la vraie vie ! Le chemin que Jésus propose, Il l’a d’abord vécu. Les béatitudes sont un cri sur le véritable bonheur, qui passe par le don de soi, qui nous libère de la faiblesse, de l’égoïsme et de l’orgueil »

MEJ de Saint-Malo @ mej.fr

MEJ de Saint-Malo @ mej.fr

« Pour naviguer en haute mer et ouvrir large l’horizon, JESUS-CHRIST EST LE VERITABLE GPS, a encore souligné le p. Fornos. C’est pour nous le faire comprendre que l’Evangile nous dit : Jésus « gravit sur la montagne ».

Il a situé le récit évangélique: « Jésus s’assoit et parle à ses disciples : cela signifie qu’il va dire quelque chose d’important. C’est un peu comme si on nous disait « Attention ! Ouvrez bien vos yeux et vos oreilles, car ce qu’il va nous confier quelque chose d’essentiel, le secret de la vie, de la vraie vie. »

Mais il faut paramétrer le GPS, a ajouté le p. Fornos: « A un autre endroit de l’Evangile il nous donne le code qui nous aide à bien paramétrer le GPS : Jean 10, 10 (« Je suis venu pour que vous ayez la vie et la vie en abondance »). »

Il a fait remarquer que ces paroles s’adressent aujourd’hui aux jeunes: « A qui parle-t-il depuis la montagne, à qui va-t-il confier son secret ? A ses disciples. C’est à dire à vous, à moi, à nous. Pour bien entendre, bien comprendre ce qu’il désire nous confier il nous faut nous imaginer être là, avec lui, ce jour-là, sur cette montagne de la Galilée. Il s’agit de voir et d’entendre Iéshoua, Jésus, comme si on y était présent. »

Et la familiarité avec l’Evangile est indispensable: « Mais on ne peut voir et entendre JESUS si l’on ne connaît pas l’Evangile. C’est le seul moyen de reconnaître sa présence dans nos vies, et nous laisser conduire par son Esprit, sinon nous sommes aveugles. C’est pourquoi il nous faut manger sa parole chaque jour. »

« Que dit-il ? », a interrogé le p. Fornos: « Heureux Heureux HEUREUX – 9 fois pour que nous comprenions, et nous n’oublions pas que ce chemin, qui n’exclut pas les contrariétés et les souffrances, conduit au vrai bonheur, à la véritable joie, ici et maintenant. »

Voilà donc à quoi sert ce GPS spirituel: « Beaucoup cherchent le bonheur mais se perdent dans des voies stériles ou dans les nuits des villes. Jésus seul nous révèle Celui qui est à la source de la vie et de l’amour. Il est notre GPS pour trouver la vraie vie, même à travers des situations de souffrance et d’épreuves qui pourraient sembler sans issue. »

« A travers les béatitudes il nous révèle où se trouve le vrai bonheur, ce qui est une autre manière, nous dit le Pape François pour nous parler de sainteté », a fait observer le p. Fornos.

Il a affronté le thème de la souffrance : « Jésus n’aime pas la souffrance, mais nous sommes tellement collés à nous-mêmes que nous décentrer de nous-mêmes pour aimer nous fait souffrir. Les Béatitudes, c’est le portrait de Jésus Lui-même. A travers elles, Jésus nous appelle à devenir comme Lui ».

Philippe Delalande, président du MEJ France, s’est exprimé sur le rôle du Mouvement dans   l’Eglise et auprès des jeunes : « le mouvement doit s’inscrire dans cette vraie mission apostolique qui est d’être au service de l’Eglise et de l’ensemble des jeunes qui sont présents dans cette Eglise […], je   pense que c’est un rôle d’éducation et d’accompagnement sur un chemin, une histoire que chacun doit   construire avec le Christ. La pédagogie du MEJ s’inscrit bien dans le fait de discerner ce qui est bon pour chacun des jeunes et chacun d’entre nous, et ce qu’il est bon de vivre en équipe avec les autres ».

Ce 43ème Rassemblement National du MEJ est marqué par la présence du MEJ International, avec lequel le MEJ France noue des liens de plus en plus étroits. Philippe Delalande ajoute : « ça va faire plus

de cent ans que le MEJ existe et en même temps il s’inscrit dans l’histoire du Réseau Mondial de Prière du Pape dont le MEJ est la branche jeune. [Le MEJ] a sa particularité française puisque l’histoire de la création du MEJ vient de la France. Il doit donc réapprendre à être plus en lien avec ce que le Pape demande : prier pour le monde et pour l’Eglise ».

MEJ de Saint-Malo @ mej.fr

MEJ de Saint-Malo @ mej.fr

About Rédaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel