Faire un don
Teresio Olivelli © Twitter @oliva1945

Teresio Olivelli © Twitter @oliva1945

Italie : bienheureux Teresio Olivelli, exemple pour les jeunes

Le pape salue son « sacrifice héroïque »

Le pape François a salué la béatification du jeune Teresio Olivelli (1916-1945), laïc italien tué en haine de la foi en 1945, au camp nazi de Hersbruck (Allemagne), qui a eu lieu le 3 février 2018, à Vigevano, en Italie.

Lors de l’angélus qu’il présidait le lendemain place Saint-Pierre, le pape a rendu hommage au nouveau bienheureux : « Il a rendu témoignage au Christ par l’amour des plus faibles et il s’unit au long rang des martyrs du siècle dernier. »

« Que son sacrifice héroïque, a-t-il souhaité, soit semence d’espérance et de fraternité, surtout pour les jeunes. »

Soldat, résistant au fascisme et au nazisme, fondateur d’un journal clandestin à Milan, Teresio Olivelli fut déporté en 1944. Il mourut à 29 ans, le 17 janvier 1945, des suites des coups mortels reçus d’un kapo pour avoir cherché à servir de bouclier par son corps à un jeune prisonnier ukrainien qui était brutalement tabassé.

Sa béatification a eu lieu au Palais des sports de Vigevano, présidée par le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints. « Parler de Teresio Olivelli, a-t-il déclaré dans son homélie, c’est parler d’un jeune enthousiaste de sa foi et amoureux de sa patrie. »

« Durant la guerre sur le front russe ou dans les camps de concentration, la pureté de sa foi simple, convaincue, touchait… il encourageait, soutenait, consolait, réconfortait », a poursuivi le cardinal Amato : « les soldats trouvait accueil et réconfort religieux en Teresio. Il aimait Dieu, il aimait l’Eglise, il aimait le pape, il aimait les autres avec cette charité évangélique enseignée par Jésus… La charité était le tissu de sa vie. »

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel