Faire un don
Visite des leaders religieux d'Israël à Auschwitz, courtoisie de l'ambassade près le Saint-Siège

Visite des leaders religieux d'Israël à Auschwitz, courtoisie de l'ambassade près le Saint-Siège

Israël: « Jamais plus Auschwitz », message commun des chefs religieux

Non à l’antisémitisme et à la haine, oui au dialogue et à la compréhension

« Jamais plus » dit en substance une déclaration commune publiée par le Conseil des chefs des communautés religieuses d’Israël après leur visite au camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau (Pologne), le 2 novembre 2016, indique un communiqué de l’ambassade d’Israël près le Saint-Siège: un « non » à « l’antisémitisme »et à la « haine ».

Cette visite des membres du Conseil composé de juifs, musulmans et chrétiens a été le point culminant de leur voyage en Pologne, du 30 octobre au 2 novembre 2016.

À Auschwitz, « le lieu des crimes les plus horribles contre l’humanité dans l’histoire et le symbole ultime du mal », les chefs religieux se sont engagés à travailler ensemble pour le caractère sacré de la vie humaine.

« Cette visite, dit la déclaration, avait pour but d’honorer la mémoire des millions de Juifs et d’autres victimes de l’Holocauste et d’exprimer la détermination des dirigeants des communautés religieuses d’Israël à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher que de telles atrocités  se reproduisent. »

Le président polonais, Andrzej Duda, a adressé une lettre aux dirigeants religieux, dans laquelle il a déclaré que leur visite à Auschwitz était «un acte symbolique de résistance contre le mal infini qui y a été perpétré» et un acte de résistance «contre toutes les idéologies qui ont rationalisé ce mal ».

Les leaders spirituels ont appelé les dirigeants du monde à s’opposer fermement à l’antisémitisme et à la haine. Ils ont également souligné la nécessité du dialogue pour la compréhension entre les différentes communautés religieuses en Terre Sainte.

« Pour qu’il y ait une paix durable et un respect mutuel entre les adeptes des différentes religions dans le monde, dit la déclaration, nous devons éduquer correctement nos communautés et nos enfants afin de prévenir les pratiques qui affrontent les sentiments et les croyances des autres. »

Les chefs religieux ont tenu une prière commune et ils ont participé à un débat interreligieux au Musée d’histoire des Juifs polonais de Varsovie. Ils ont également visité la synagogue Nozyk à Varsovie et ils ont effectué un voyage à Cracovie, où ils ont rencontré larchevêque, le cardinal Stanislaw Dziwisz, et la communauté juive locale.

Parmi les membres de la délégation: le Patriarche grec orthodoxe de Jérusalem, Theophilos III; l’administrateur apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem, le p. Pierbattista Pizzaballa; le patriarche arménien de Jérusalem, Nourhan Manougian; l’évêque anglican de Jérusalem, Suheil Dawani; le grand rabbin ashkénaze, David Baruch Lau; le directeur international des Affaires interreligieuses du Comité juif américain, David Rosen; le chef de la communauté druze d’Israël, Sheikh Muwafaq Tarif; et deux imams druzes de Galilée.

Le Conseil des Chefs religieux d’Israël a été créé en 2007 sur une initiative conjointe du ministère de l’Intérieur et du ministère des Affaires étrangères.  Il comprend le grand rabbinat d’Israël, la communauté religieuse musulmane, les Églises chrétiennes de Terre sainte, l’Autorité religieuse druze, les communautés musulmanes Ahmadiyya, Bahia et Samaritaine.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel