Faire un don
Audience du 29 mars 2017, Capture CTV

Audience du 29 mars 2017, Capture CTV

Irak: la protection des civils, un devoir impératif et urgent

Appel du pape François à l’audience du mercredi 29 mars 2017

La protection des civils en Irak constitue « un devoir impératif et urgent »: c’est l’appel du pape François à l’audience du mercredi 29 mars 2017, au lendemain d’un massacre de civil à Mossoul, du fait des bombadements, et en présence, place Saint-Pierre, d’une délégation irakienne interreligieuse.

« Je suis heureux de saluer la délégation de Surintendance irakienne composée de représentants de divers groupes religieux, accompagnés par le cardinal Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux », a dit le pape François en italien au terme de l’audience, place Saint-Pierre.

Il a lancé cet appel pour les populations civiles, prises en tenailles à Mossoul, entre les terroristes et l’avancée de l’armée irakienne: « Ma pensée va aux populations civiles piégées dans les quartiers occidentaux de Mossoul et aux déplacés à cause de la guerre,auxquels je me sens uni dans la souffrance, à travers la prière et la proximité spirituelle. En exprimant une profonde douleur pour les victimes du conflit sanglant, je renouvelle à tous l’appel à s’engager de toutes leurs forces dans la protection des civils, un devoir impératif et urgent. »

Le pape a plaidé pour un avenir de réconciliation en Irak: « La richesse de la chère nation irakienne tient dans cette mosaïque qui représente l’unité dans la diversité, la force dans l’union, la prospérité dans l’harmonie. Chers frères, je vous encourage à continuer sur ce chemin et j’invite à prier afin que l’Irak trouve dans la réconciliation et dans l’harmonie entre ses diverses composantes ethniques et religieuses, la paix, l’unité et la prospérité »

Des centaines de « victimes innocentes »  ont péri lors des combats pour la libération de Mossoul, deuxième ville d’Irak, ont déploré cette semaine les media du Vatican, notamment l’agence vaticane Fides qui s’est fait l’écho de la « profonde douleur » et du « grand effarement » de l’Église chaldéenne.

 Fides citait, lundi 27 mars 2017, un message du patriarche de Babylone des Chaldéens, Mgr Louis Raphaël Ier Sako dans lequel celui-ci affirmait la nécessité de protéger et de défendre les vies innocentes lors des conflits armés.

Mgr Sako a lancé cet appel à respecter les lois de la guerre et les obligations morales et religieuses pour protéger et défendre des « vies innocentes ».

Il suivait avec attention les développements de l’intervention militaire à Mossoul qui se trouve aux mains des « djihadistes » depuis près de trois ans. Des comités ecclésiaux locaux ont été activés et chargés de fournir une assistance alimentaire aux évacués qui fuient la ville.

Le patriarche Sako a exprimé de la gratitude pour le « sens du devoir des militaires irakiens » et sa satisfaction  de « l’avancée des forces militaires irakiennes dans les quartiers de Mossoul ».

Il a conclu son message  en invoquant Dieu Tout-Puissant afin qu’Il « protège l’Irak et hâte le retour de la sécurité, de la paix et de la stabilité ».

Dimanche 26 mars, les forces des Etats-Unis ont reconnu être responsables de l’attaque aérienne sur Mossoul qui a provoqué le 17 mars dernier la mort de quelque 150 personnes –le patriarche parle de 500 -, dont des femmes et des enfants pris au piège dans la vieille ville.

Avec une traduction d’Anne Kurian

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel