Faire un don
Ouverture du sommet d'Istanbul @ONU_worldhumanitariansummit.org

Ouverture du sommet d'Istanbul @ONU_worldhumanitariansummit.org

Investir dans le développement, par le card. Parolin

La prévention des conflits, priorité internationale (traduction complète)

« Le Saint-Siège croit que le premier engagement et objectif de la Communauté internationale doit être la prévention des conflits », déclare le cardinal Parolin.

Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État, est intervenu à la table-ronde sur le thème: « Direction politique pour empêcher les conflits et y mettre fin (Responsabilité principale 1 de l’agenda pour l’humanité) », au Sommet humanitaire mondial d’Istanbul, le 23 mai.

Il indique un chemin pour prévenir les conflits: « Investir dans le développement durable et intégral qui ne laisse personne en arrière, aussi petit soit-il, afin qu’il n’y ait pas de famille sans logement, pas d’ouvrier rural sans terre, pas d’employé sans droits, pas de peuple sans souveraineté, pas d’individu sans dignité, pas d’enfant sans enfance, pas de jeune sans avenir, pas de personne âgée sans une vieillesse digne. »

Voici notre traduction complète de cette intervention.

A.B.

Intervention du card. Parolin

Monsieur le Secrétaire Général, Excellences,

Dans notre monde troublé où se propagent des conflits latents et généralisés, rien n’est plus important que d’empêcher les hostilités et d’y mettre fin. La sagesse reconnaît que « mieux vaut prévenir que guérir ». Les survivants de la mort et de la destruction, des déplacements massifs et de la destitution causés par ces conflits réclament une action urgente

Le Saint-Siège est fermement convaincu de la nature fondamentalement inhumaine de la guerre et de la nécessité urgente d’empêcher les conflits armés et la violence parmi les peuples et les États et d’y mettre fin, d’une manière qui soit respectueuse des principes éthiques communs qui lient tous les membres de la famille humaine et constituent le socle de toutes les actions humaines ou humanitaires.

En réponse à cela, et inspirés par la Charte des Nations Unies, nous sommes unis au nom de l’humanité pour épargner nos frères et sœurs et les futures générations du fléau de la guerre et des conflits armés. Nous ne devons plus nous appuyer d’abord sur des solutions militaires ; mais plutôt investir dans le développement qui est essentiel à une paix et une sécurité durables. En effet, construire une paix et une sécurité durables signifie poursuivre le développement humain intégral ainsi que s’attaquer aux causes qui sont à la racine du conflit.

Le Saint-Siège, qui embrasse cette vision depuis longtemps, réaffirme les engagements suivants :

– Le Saint-Siège s’engage à travailler sans répit aux côtés des gouvernements, de la société civile et de toutes les personnes de bonne volonté, pour promouvoir le désarmement et la prévention des conflits et pour soutenir les efforts à long terme en vue de bâtir une paix durable.

– Le Saint-Siège s’engage à encourager, à travers une « diplomatie informelle et formelle », une culture de paix, de solidarité active et de plein respect pour la dignité humaine inhérente, construite aussi sur un dialogue interreligieux dynamique, toujours convaincu que les religions doivent être une force positive dans la prévention et le règlement des conflits.

– Le Saint-Siège s’engage à employer ses ressources, et encourage les écoles et les institutions sociales à faire de même, pour éduquer à la paix et à des sociétés inclusives qui sont essentielles pour prévenir les conflits.

– Le Saint-Siège s’engage à contribuer au travail collectif pour prévenir les crises humanitaires où le désarmement peut jouer un rôle important en assurant une coexistence pacifique parmi les nations, ainsi que la cohésion sociale à l’intérieur de celles-ci ; il ne se lassera jamais de travailler en vue du désarmement nucléaire et de la non-prolifération, bannissant les mines interpersonnel et les munitions à fragmentation, ainsi que d’empêcher l’expansion et le déploiement de nouveaux systèmes d’armement tels que les systèmes d’armes autonomes létales.

Le Saint-Siège croit que le premier engagement et objectif de la Communauté internationale doit être la prévention des conflits, en investissant dans le développement durable et intégral qui ne laisse personne en arrière, aussi petit soit-il, afin qu’il n’y ait pas de famille sans logement, pas d’ouvrier rural sans terre, pas d’employé sans droits, pas de peuple sans souveraineté, pas d’individu sans dignité, pas d’enfant sans enfance, pas de jeune sans avenir, pas de personne âgée sans une vieillesse digne.

Ayant présenté l’immense défi qui est devant nous, le Saint-Siège reste engagé à apporter sa contribution pour sauver les vies et épargner les générations futures du fléau de la guerre.

Merci.

(c) Traduction de Zenit, Constance Roques

About Constance Roques

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel