France: l’enquête concernant Mgr Gashignard classée sans suite

« Rien ne relève d’une qualification pénale »

Logo de la CEF

Logo de la CEF

« Classement sans suite de l’enquête concernant Mgr Gashignard » titre ce communiqué de la Conférence des évêques de France publié ce jeudi 29 juin 2017:

« La Conférence des évêques de France a pris connaissance de la décision de classement sans suite de l’enquête ouverte à l’encontre de Monseigneur Hervé Gaschignard. Elle est sensible à la rapidité et à la clarté de la justice. Elle note que rien ne relève d’une qualification pénale. Elle souhaite que cela permette d’envisager sereinement l’avenir pour Mgr Hervé Gaschignard à qui elle témoigne de sa proximité fraternelle et de son soutien dans ces moments difficiles. »

Le parquet de Dax (Landes), a « classé sans suite », mardi dernier, 27 juin, l’enquête liée aux soupçons « d’attitudes inappropriées » de Mgr Hervé Gaschignard, ancien évêque de Dax.

Le pape François avait accepté la démission de Mgr Hervé Gaschignard, qui était évêque de Dax depuis cinq ans, le 6 avril dernier.

D’après La Croix, une famille des Landes avait adressé un signalement à la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF), et le dicastère romain, qui traite notamment des abus sexuels, avait demandé au nonce en France d’enquêter.

C’est le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux et membre de la CDF, qui a recueilli le témoignage de la famille, le 14 janvier 2017. Il n’aurait pas trouvé matière pour un signalement à la justice mais il avait adressé une déposition à Rome.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!