Faire un don
Mgr Lebrun salue le pape au terme de l'audience générale, 14 sept. 2016, capture CTV

Mgr Lebrun salue le pape au terme de l'audience générale, 14 sept. 2016, capture CTV

France: à Rouen, Mgr Lebrun décide d’augmenter le nombre de messes

« Lutter contre l’épidémie de COVID-19 »

« Pour respecter les consignes des autorités sur les regroupements, Mgr Dominique LEBRUN annonce qu’il sera célébré davantage de messes à Rouen », annonce un communiqué de ce 14 mars 2020.

Il invite aussi les catholiques à « méditer leur foi dans sa dimension spirituelle plus que comptable ».

Voici le communiqué du diocèse de Rouen:

Pour respecter les consignes des autorités sur les regroupements, Mgr Dominique LEBRUN annonce qu’il sera célébré davantage de messes à Rouen. Et invite les catholiques à « méditer leur foi dans sa dimension spirituelle plus que comptable. »

« Nous avons la responsabilité de nos activités devant Dieu et devant les hommes. Il convient d’adopter les mesures qui nous sont demandées. »

Le 13 mars, lors d’un point presse organisé à son retour de Rome, où il a rencontré le pape dans le cadre des visites ad limina, Mgr Dominique LEBRUN, archevêque de Rouen, a présenté les mesures prises par le diocèse de Rouen pour lutter contre l’épidémie de COVID-19, en relation avec les autorités publiques et la Conférence des évêques de France.

Dans une lettre qu’il leur a adressée le même jour, Mgr Lebrun demande aux prêtres, diacres, personnes consacrées et à tous les acteurs pastoraux du diocèse (mouvements, associations…), de se conformer à ces consignes et d’en tirer les conséquences :

– « Dans les églises ou les salles, ne pas réunir plus de 100 personnes. En quelques paroisses, cela exige soit de supprimer la messe soit d’en célébrer davantage. Ce sera le cas à la cathédrale où il y aura une messe à 8h30, 10h et 11h. A titre d’essai, RCF retransmettra la messe de 10 h sur la fréquence habituelle et, en images, sur YouTube.

– Suivre les restrictions demandées concernant nos aînés (70 ans et plus) – que les circonstances dispensent de l’obligation dominicale (Catéchisme de l’Église catholique n° 2181) –, sans oublier de leur téléphoner plus souvent.

– Avoir un comportement personnel exemplaire, en pensant qu’une personne peut transmettre sans ressentir des symptômes : lavage des mains, distance interpersonnelle, consultation si des symptômes apparaissent. Les confessions et la célébration de l’onction des malades auront lieu en prenant les dispositions nécessaires.

– Suivre les consignes données précédemment sur le déroulement de la messe, avec lavage des mains pour le célébrant, sans geste de paix, et communion dans la main. – Annuler les rencontres de groupe pour les enfants et les adolescents tant que les écoles, collèges et lycées seront fermés.

– Prendre les dispositions d’accompagnement pastoral et les partager avec les autres. Par exemple, valoriser les propositions de RCF (Rouen 88.1, Neufchâtel-en-Bray 103, Dieppe 87,7, Yvetot 106.5) et de KTO qui permettent d’être en communion avec d’autres pour la vie chrétienne.

– Utiliser la télé-pastorale avec imagination. » « Il est probable, a-t-il ajouté, que ces consignes évolueront. Accueillons-les sans tarder et sans anticiper. »

Pour Mgr Dominique LEBRUN, cette épidémie doit aussi conduire les fidèles à réfléchir aux rapports qu’ils entretiennent avec la science et la société. Il les invite à relire saint Paul, notamment sa lettre aux Romains où l’apôtre incite les croyants à respecter l’autorité publique.

Les catholiques vivent cette épreuve en communion avec leurs frères, croyants ou non. Elle est l’occasion de méditer leur foi, « dans sa dimension spirituelle plus que comptable », conclut-il.

About Rédaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel