Faire un don
Card. Tagle, 12 mai 2019 © Sanctuaire de Fatima

Card. Tagle, 12 mai 2019 © Sanctuaire de Fatima

Fatima : laissons-nous «guider et protéger par Jésus», invite le cardinal Tagle

Le 13 mai, anniversaire de la première apparition de la Vierge Marie

Laissons-nous « guider et protéger par Jésus », le Bon Berger, invite le cardinal philippin Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille. « Il nous guide vers la vie éternelle… Écoutons Jésus, regardons-le, aimons-le et suivons-le, jusqu’à la vie éternelle. »

C’est ce que le cardinal a dit au cours de l’homélie prononcée à la messe de la veillée au Sanctuaire de Fatima, au Portugal, le 12 mai 2019, le dimanche de « Bon Pasteur ». Le cardinal préside le Pèlerinage international du mois de mai, qui marque le deuxième anniversaire de la canonisation des saints Francisco et Jacinthe Marto, indique le site du Sanctuaire de Fatima.

« Découvrons Jésus le Bon Pasteur et laissons-nous attirer de nouveau par lui », a demandé le cardinal Tagle. Il a souligné qui le Christ, le Bon Berger, dirige « les brebis », « il nous parle » – et sa « voix » « ne devrait pas être gaspillée ni ignorée » – il « garantit également la protection de son troupeau » et il « respecte ses brebis ».

Voici la traduction, de l’homélie du cardinal Tagle, avec l’aimable autorisation de Radio Espérance.

MD

Homélie du cardinal Tagle

Chers frères et sœurs en Christ,

Nous sommes le quatrième dimanche de Pâques, qui est également appelé le dimanche du Bon Berger, en mémoire des paroles de Jésus qui dit que le Bon Berger donne sa vie pour ses brebis : « Personne ne me prend ma vie, mais c’est moi qui l’offre librement. J’ai le pouvoir de l’offrir et le pouvoir de la reprendre. » Dans l’Évangile d’aujourd’hui, Jésus nous dit que lui, le Bon Berger, nous guide vers la vie éternelle. Réfléchissons sur ce message consolateur de Jésus.

En tout premier lieu, une des tâches du pasteur est de diriger les brebis. Sans lui, les moutons se perdent. En tant que pasteur, Jésus nous guide et fait tout pour nous guider vers la vie éternelle, qui est une communion avec son Père. Jésus nous permet de participer à sa vie divine qu’il partage avec le Père. Cela ne nous guide pas seulement pour trouver de la nourriture ou pour trouver un abri, mais pour la vie, pour la plénitude de la vie, qu’est la participation à la vie divine. Aucun autre pasteur ne peut le faire.

Deuxièmement, Jésus nous dit aussi qu’en tant que notre Berger, il nous parle et que sa voix est entendue par les moutons. Dans la première lecture, Jésus continue de parler à travers Paul et Barnabas. Nous sommes tous des instruments de Jésus, le Bon Berger. C’est sa parole qui doit être proclamée, pas nos mots. C’est la voix de Jésus qui doit être entendue et suivie. Elle ne devrait pas être gaspillée ni ignorée.

En troisième point, Jésus le berger garantit également la protection de son troupeau. Seulement Jésus peut le promettre et le réaliser. Il ne nous permettra pas de périr. Il ne nous mènera pas à la perte, mais à la vie en Dieu.

Découvrons Jésus le Bon Pasteur et laissons-nous attirer de nouveau par lui. Dans notre vie de chaque jour, nous sommes séduits par d’autres pasteurs humains, dont nous croyons les paroles plus facilement que celles de Jésus. Nous connaissons les voix de pasteurs terrestres, des chanteurs, des stars de cinéma, des annonceurs, des politiciens. Mais quelle est notre proximité avec la voix de Jésus ? Nous suivons les styles et les tendances de la mode. Mais suivons-nous le chemin de Jésus et son mode de vie ? Nous faisons confiance aux pasteurs de ce monde, mais beaucoup de ces pasteurs nous abandonnent lorsque leurs intérêts personnels et leur vie sont remis en question. Avons-nous confiance en protection de Jésus ?

Enfin, Jésus, Notre Berger, respecte ses brebis. Il ne nous contraindra jamais, mais espère que nous suivrons sa voix. En toute humilité, admettons que nous ne le suivons pas toujours. Nous sommes souvent distraits. Nous ignorons sa présence et sa voix. Nous préférons la protection de la richesse, des armes, du pouvoir et de la gloire terrestre. Aujourd’hui, demandons-nous : allons-nous nous laisser guider et protéger par Jésus? Il nous guide vers la vie éternelle, pas vers un seul lieu, non pas pour un style de vie, mais pour la relation avec le Père. C’est le seul chemin vers le Père qui est le Bon Berger, car lui et Dieu ne font qu’un. Écoutons Jésus, regardons-le, aimons-le et suivons-le, jusqu’à la vie éternelle. La vie éternelle n’est pas seulement le futur. Elle est déjà dans le présent, chaque fois que nous entendons la parole de Dieu, chaque fois que nous prions et que nous participons à l’Eucharistie, chaque fois que nous servons les autres, nous entrons dans la vie éternelle. Quand nous voyons et suivons Jésus parmi les pauvres et les souffrants, nous vivons l’expérience de la vie éternelle.

Jésus, nous te remercions de nous avoir donné la vie avec Dieu le Père. Amen.

(c) Traduction de Radio Espérance

 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel