Faire un don
Mgr Protase Rugambwa © opmcanada.ca

Mgr Protase Rugambwa © opmcanada.ca

Evangélisation des peuples: la formation sacerdotale, une priorité, par Mgr Rugambwa

Premier cours de formation des Formateurs, en vue du Mois missionnaire

La Congrégation pour l’évangélisation des peuples organise pour la première fois un « Cours de formation des formateurs », rapporte l’agence Fides. Et Mgr Rugambwa a présidé à l’inauguration de l’initiative en souhaitant la bienvenue aux participants au nom du préfet, le cardinal Fernando Filoni. Il souligne que la formation sacerdotale est « une priorité ».

Le mois missionnaire en préparation

Ce cours, qui rassemble 25 recteurs et vice-recteurs de séminaires des cinq continents, prépare aussi le « mois missionnaire » voulu par le pape, explique à Fides Mgr Protase Rugambwa, secrétaire de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples: « Le premier Cour de formation des Formateurs institué par la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples en collaboration avec l’Université pontificale urbanienne s’insère dans le cadre et dans la préparation du Mois missionnaire extraordinaire proclamé par le Pape François pour octobre prochain. Le cours entend en effet contribuer à alimenter l’esprit et la passion missionnaire au sein des jeunes Eglises des cinq continents. »

« Nous sommes convaincus que l’avenir de l’Eglise dépend de la qualité de ses prêtres, explique encore l’archevêque. C’est pourquoi notre dicastère estime que la formation, et en particulier la formation sacerdotale, constitue une priorité, s’engageant fortement dans le soutien non seulement des formateurs mais aussi des structures de formation présentes dans les territoires de mission. Ceci a lieu selon différentes modalités : les visites du préfet aux séminaires à l’occasion de ses voyages, l’action de l’Œuvre pontificale de Saint Pierre Apôtre, le service que rend l’Université pontificale urbanienne aux Instituts qui lui sont affiliés ».

La formation continue des formateurs

A Rome, l’action de la Congrégation dans le domaine de la formation s’exprime en effet grâce à l’Université pontificale urbanienne et aux 5 Collèges qui accueillent des étudiants des cinq continents : le Collège urbanien pour les séminaristes, les Collèges Saint-Paul, Saint-Pierre et Saint-Joseph pour les prêtres et le Collège Mater Ecclesiae pour les consacrées.

Ce cours complète un programme de formation continue des enseignants, précise Mgr Rugambwa: « La décision de lancer un cours de formation destiné aux formateurs se situe dans la droite ligne du cours de mise à jour destiné aux professeurs des grands séminaires et des instituts affiliés à l’Université pontificale urbanienne, qui a débuté dès l’Année universitaire 2012-2013. Maintenant, en continuant à dédier le premier semestre – octobre-février – au cours de mise à jour des enseignants, un trimestre – mi-février-mi-mai – sera réservé à la formation des formateurs ».
L’Archevêque explique à Fides le triple but de ce cours : « Offrir une préparation adéquate pour prendre la direction d’un Séminaire, renforcer les capacités de formation, mettre à jour les participants en ce qui concerne les défis et les besoins actuels de la formation sacerdotale. Dans ce but, est proposé un programme comprenant des cours magistraux sur différents aspects de la formation mais aussi des exercices pratiques et des travaux de groupe avec échanges d’expérience ».

Des disciples missionnaires

Mgr Rugambwa a également célébré la messe d’inauguration du cours. Il a insisté sur la responsabilité des formateurs:  : « L’avenir de l’Eglise en Afrique, en Asie et en Amérique latine est entre vos mains. Vous avez la responsabilité importante de donner à vos Diocèses des prêtres signes, bien préparés sur un plan humain, culturel et spirituel, capables de mener l’Evangélisation. Aujourd’hui, il est nécessaire de former des prêtres selon le cœur de Dieu, c’est-à-dire des prêtres qui reflètent une image vivante de Jésus-Christ, Chef et Pasteur de l’Eglise ».

Il a aussi souligné l’importance de la formation de pasteurs qui soient à la fois des disciples et des missionnaires: « Vos Séminaires servent à former des disciples missionnaires, amoureux du Maitre, des Pasteurs avec l’odeur des brebis, qui vivent au milieu d’elles pour les servir et leur porter la miséricorde de Dieu. C’est pourquoi il est nécessaire que chaque prêtre se sente toujours un disciple en chemin, nécessitant constamment d’une formation intégrale, entendue comme configuration continuelle au Christ. Soyez conscients que le service que vous rendez à la formation sacerdotale est un moyen excellent de participer à l’action missionnaire de l’Eglise ».

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel