Faire un don
Card. DiNardo, courtoisie du diocèse de Galveston-Houston © archgh.org

Card. DiNardo, courtoisie du diocèse de Galveston-Houston © archgh.org

Etats-Unis: Charlottesville, contre l’unité de la nation, par le card. DiNardo

Les évêques dénoncent le racisme

« Les actes odieux de haine perpétrés à Charlottesville sont une attaque contre l’unité de notre nation et nous appellent tous à une prière fervente et à une action pacifique », a dénoncé le card. DiNardo, le 13 aoôt 2017, président de la Conférence des évêques des États-Unis, après les violents affrontements qui ont éclaté ce samedi 12 août 2017 dans la ville de Charlottesville, en Virginie.

Un rassemblement planifié par les fameux « alt-right » qui incluait des suprémacistes blancs et des groupes néo-nazis, s’est confronté à de grandes contre-manifestations ; lorsque des combats ont éclaté entre les deux groupes, la police a tenté de disperser la foule. Des douzaines de personnes ont été blessées et une personne a été tuée par une voiture lancée contre un groupe de contre-manifestants.

Les évêques des États-Unis se sont immédiatement exprimés pour dénoncer les violences. Le président de la conférence des évêques catholiques des États-Unis, le cardinal Daniel DiNardo, a publié une déclaration au nom de tous les évêques condamnant la violence et la haine vues à Charlottesville. « Les actes odieux de haine perpétrés à Charlottesville sont une attaque contre l’unité de notre nation et nous appellent tous à une prière fervente et à une action pacifique. »

Le cardinal DiNardo s’est aussi exprimé dans une interview accordée à Radio Vatican en anglais, le 16 août 2017 : « Nous voyons en cela une attaque contre l’unité de notre nation, quelque chose d’énorme et de mauvais », a-t-il dit. Le racisme, la suprématie blanche, le néo-nazisme et les maux similaires, a-t-il dit, « ont fait entendre leur voix dans des actes d’une violence déplorable. Et nous voulons faire entendre notre voix contre celle-ci. »

En même temps, a-t-il poursuivi, les catholiques « veulent aussi prier pour les victimes de la violence », y compris pour Heather Heyer, la jeune femme tuée dans l’attaque de la voiture et pour ceux qui ont été blessés dans les combats de samedi. « Notre rôle est de prier », a affirmé le cardinal DiNardo, « d’appeler les catholique et toutes les personnes de bonne volonté à prier pour la guérison et ensuite à recommencer de travailler pour l’unité et la paix en cette période de tension et de division. »

Le cardinal DiNardo a souligné l’importance de s’exprimer contre le racisme et toutes autres formes d’intolérance. « Une partie du problème du mal, quel qu’il soit, est qu’il s’implante quand les personnes vraiment bonnes ne disent rien. Ces questions sont importantes : que nous parlions, que nous agissions ensemble. »

About Constance Roques

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel