Faire un don
Mauritanie © Wikimedia Commons / CIA Laurens

Mauritanie © Wikimedia Commons / CIA Laurens

Etablissement de relations diplomatiques entre la Mauritanie et le Saint-Siège

Une nonciature apostolique dans le pays africain et une ambassade près le Saint-Siège

Le Saint-Siège et la République Islamique de Mauritanie auront désormais des relations diplomatiques complètes, a annoncé le Bureau de presse du Saint-Siège le 9 décembre 2016.

« Désireux de promouvoir leurs rapports amicaux mutuels », peut-on lire dans un communiqué publié en français et en italien, les deux Etats « ont décidé d’un commun accord d’établir entre eux des relations diplomatiques, au niveau de Nonciature Apostolique pour le Saint-Siège et d’Ambassade pour la République Islamique de Mauritanie ».

Il y avait depuis 1973 un délégué apostolique dans le pays francophone d’Afrique de l’ouest – actuellement Mgr Michael W. Banach – mais pas de nonce.

Pays du Sahara où l’islam est la religion d’Etat (plus de 99% de la population), la Mauritanie est dirigée par l’ancien général Mohamed Ould Abdel Aziz depuis 2009.

Le territoire n’a qu’un seul diocèse, dont le siège est situé dans la capitale Nouakchott. C’est Mgr Martin Albert Happe qui en est l’évêque depuis 1995.

En recevant les évêques de la Conférence épiscopale de Mauritanie, du Sénégal, du Cap-Vert et de Guinée-Bissau, à l’occasion de leur visite « ad Limina Apostolorum », en novembre 2014, le Le pape François avait encouragé « à développer sur le terrain un dialogue constructif avec les musulmans », afin de vivre « une cohabitation pacifique ». Il avait rendu hommage à ces Églises « petites, fragiles », mais « courageuses et généreuses dans l’annonce de la foi ».

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel