Faire un don
Messe au Zayed Sports City, Abou Dhabi, Emirats arabes unis, capture Vatican Media

Messe au Zayed Sports City, Abou Dhabi, Emirats arabes unis, capture Vatican Media

Emirats arabes unis : la première messe célébrée par un pape sur la péninsule arabique

Le chrétien n’est armé que de sa foi et de son amour

« Le chrétien part armé seulement de sa foi humble et de son amour concret », a déclaré le pape François à la communauté catholique des Emirats arabes unis, qu’il a rencontrée au troisième et dernier jour de son voyage dans le pays, ce 5 février 2019. C’était la première messe d’un pape sur la péninsule arabique.

Le dernier rendez-vous de cette visite a été consacré aux chrétiens : le pape François a célébré une messe au stade « Zayed Sports City », avec quelque 180 000 baptisés d’une centaine de nationalités, mais aussi 4 000 musulmans.

Il est arrivé aux alentours de 10h (7h à Rome) en voiture découverte, aux abords du stade, où il a été ovationné chaleureusement par des pèlerins qui scandaient « We love you ! » C’est dans le stade même, comble – 45 000 places -, que le pape a célébré la messe, sous un grand podium blanc.

Dans son homélie, il s’est spécialement arrêté sur la Béatitude de la « douceur » : « Heureux les doux » (Mt 5, 5). « N’est pas heureux celui qui agresse ou écrase, mais celui qui garde le comportement de Jésus qui nous a sauvé : doux aussi devant ses accusateurs », a-t-il souligné. Et de donner aux chrétiens le conseil de saint François « sur la manière de se rendre auprès des Sarrasins et des non chrétiens » : « Ne faire ni procès ni disputes, être soumis à toute créature humaine à cause de Dieu et confesser simplement qu’ils sont chrétiens » (Première Règle, XVI).

« Ni procès, ni disputes, a insisté le pape, et cela vaut aussi pour les prêtres… le chrétien part armé seulement de sa foi humble et de son amour concret. »

Prêts à faire du bien à quiconque

Il a aussi appelé à « la sainteté du vivre-au-quotidien, qui n’a pas besoin de miracles et de signes extraordinaires » : « Les Béatitudes ne sont pas pour des super-hommes, mais pour qui affronte les défis et les épreuves de chaque jour. Celui qui les vit selon Jésus rend propre le monde. Il est comme un arbre qui, même en terre aride, absorbe chaque jour de l’air pollué et le restitue oxygéné. »

Et le pape a exhorté : « Je vous souhaite d’être ainsi, bien enracinés en Jésus et prêts à faire du bien à quiconque vous est proche. Que vos communautés soient des oasis de paix. » Il s’agit de « tenir son cœur propre… pratiquer la douceur et la justice malgré tout… être miséricordieux avec tous… vivre l’affliction en étant unis à Dieu ».

La célébration reflétait les couleurs et les langues des différents rites représentés : chaldéens, coptes, grecs-catholiques, grecs-melchites, latins, maronites, syro-catholiques, syro-malabars, syro-malankars… que le pape a salués avant de rejoindre l’aéroport pour rentrer à Rome.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel