Faire un don
Discours du Grand Imam Al-Tayeb © Vatican Media

Discours du Grand Imam Al-Tayeb © Vatican Media

Emirats arabes unis : l’appel du grand imam d’Al-Azhar aux musulmans

Pour l’accueil des chrétiens, nos frères et sœurs

Le Grand Imam de l’université  égyptienne Al-Azhar – plus haute autorité de l’islam sunnite – le cheikh Ahmed Mohamed al-Tayeb, a lancé aux musulmans un appel à accueillir les chrétiens, citoyens à part entière, en « frères et sœurs », ce 4 février 2019, devant le pape François, à Abou Dhabi.

Au deuxième jour du voyage apostolique aux Emirats arabes unis, le pape a en effet participé avec l’imam à une rencontre interreligieuse au « Founder’s Memorial » d’Abou Dhabi, dédié à la figure de Zayed ben Sultan Al Nahyane (1918-2004), fondateur des EAU. Le cheikh Ahmed Mohamed al-Tayeb y a appelé l’élite mondiale à « interrompre l’effusion de sang, le meurtre d’innocents, pour mettre un terme immédiat aux conflits, aux guerres vaines qui font reculer l’histoire ».

Dans son discours traduit en italien par Vatican News, il a expliqué ainsi l’origine du Document sur la Fraternité humaine, signé avec le pape : « autour d’une table, une table où j’ai été l’hôte de mon frère et ami François ». Le texte, a-t-il poursuivi, se veut être un engagement commun des religions contre la violence et le terrorisme, qui menace le monde entier.

Dénonçant des « déviations d’intérêts dans la lecture des textes des religions », le grand imam a déclaré : « Notre Appel demande de cesser d’utiliser les religions de façon instrumentale », « d’arrêter d’utiliser le nom de Dieu de façon erronée et intéressée pour les meurtres et pour les violences ».

« Dieu, a-t-il insisté, n’a pas créé l’humanité pour s’entre-tuer ou pour se rendre la vie impossibles les uns aux autres. Dieu le Très-Haut n’invite pas à tuer et à terroriser les autres. » « Tuer une personne est interdit », a-t-il redit.

Aux musulmans en Orient, il a lancé cet appel à l’accueil des chrétiens : « Embrassez vos frères et sœurs chrétiens… ce sont des compagnons, des partenaires… Il y a un lien spécial entre nous. » Il a aussi exhorté les musulmans en Occident à respecter les lois des pays et des sociétés dans lesquelles ils vivent.

Et d’ajouter : « Armez-vous de la morale, de la sagesse, de la connaissance ; faites de ce Document une Constitution, une Charte des principes pour votre vie ; faites-en une garantie d’un avenir libéré des affrontements, libéré des souffrances ; faites de ce Document une Charte comme barrière contre la haine ; enseignez à vos enfants cette Charte, ce document parce qu’il est une extension de la Constitution de l’Islam, il est une extension des Béatitudes de l’Evangile. »

Le grand imam a aussi affirmé aux chrétiens : « Vous êtes des citoyens, vous n’êtes pas une minorité, avec tous les droits, avec notre humanité commune. »

« Je travaillerai avec mon frère, Sa Sainteté le pape, pour les années qui nous restent, avec tous les leaders religieux, pour protéger nos sociétés et pour leur stabilité », a conclu le cheikh Ahmed Mohamed al-Tayeb.

Le grand imam de Al-Azhar a déjà accompli des gestes condamnant le terrorisme de matrice islamiste. Il était venu se recueillir à Paris, le 24 mai 2016, devant le Bataclan, un des lieux des attentats du 13 novembre 2015.

Il avait dit: « J’ai souffert pour les victimes, pour leurs familles, pour leurs amis. Et il y a une grande espérance que le peuple français, libre, pacifique, aimant la vie, réussisse à surmonter ce drame. Je prie pour que Dieu protège tous de tout mal ». Il a déposé des fleurs et fait une prière : ce sont les paroles du. La veille, il avait été reçu au Vatican par le pape François.

Il avait condamné le terrorisme sans ambiguïté : « Je suis ici pour déclarer devant vous tous, au nom de l’Islam, que le sang de tous les êtres humains devrait être préservé des holocaustes et des sacrifices. Le rapport entre les êtres humains, que Dieu a ordonné d’avoir, sont fondés sur la paix, sur la fraternité et sur la coopération. Le terrorisme n’a ni patrie, ni religion, ni foi. Moi et tous les musulmans, nous avons souffert de voir l’effusion de goutes de sang, ici comme ailleurs, à cause de ce qui est un virus maléfique. Par conséquent, nous devons tous, Est et Ouest, Orient et Occident, être solidaires pour le combattre. »

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel