Faire un don
Eau © casinapioiv.va

Eau © casinapioiv.va

Dicastère pour le développement intégral : une conférence internationale sur l’accès à l’eau potable

Avec les ambassades de France, d’Italie, de Monaco et des Etats-Unis

Le Dicastère pour le service du développement humain intégral, en collaboration avec les ambassades de France, d’Italie, de Monaco et des Etats-Unis accréditées près le Saint-Siège, promeut une Conférence internationale sur le thème “La gestion d’un bien commun : accès à l’eau potable pour tous”, le 8 novembre 2018, à l’Université urbanienne.

D’après un communiqué publié le 11 octobre par le Vatican, la rencontre entend « réaffirmer la nécessité absolue et urgente d’un engagement général afin que l’accès à l’eau potable soit garanti à tous, quelle que soit la situation, et exprimer la sollicitude de l’Eglise envers la souffrance et le malaise de ceux qui sont exclus de la jouissance de ce bien fondamental pour la vie et des services qui lui sont liés ».

La note cite le Message du pape François pour la Journée mondiale de prière pour le soin de la création en 2018 : “l’accès à l’eau potable et sûre est un droit humain essentiel, fondamental et universel”. Il s’agit d’un des objectifs 2030 des Nations unies pour le développement durable, et d’un thème crucial pour la Région panamazonienne à laquelle est dédié le prochain synode en octobre 2019.

L’événement aura « une approche multidisciplinaire » et impliquera des représentants d’institutions ecclésiales et non, des experts des sciences environnementales et sociales, des représentants du monde académique, des grandes religions – notamment musulmans et hindous. Les travaux verront la participation du cardinal Peter K.A. Turkson, préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral, et du secrétaire du Dicastère, Mgr Bruno-Marie Duffé. Parmi les intervenants : Léo Heller, représentant spécial des Nations unies pour les droits humains à l’eau et aux services d’hygiène ; Frédéric Van Heems, administrateur délégué de Veolia Eau France; Milagros Couchoud, présidente de l’Institut méditerranéen de l’eau ; Jean-François Donzier,  secrétaire général de l’International Network of Basin Organizations.

Des témoignages de pays qui souffrent le plus de manque d’eau potable montreront l’importance de la responsabilisation de tous les acteurs et de la coordination entre les agences locales, nationales et internationales, précise le communiqué. Le thème sera aussi traité du point du vue international, de la pollution et des implications dans le domaine de la santé et qui investissent les structures de santé dans les pays en voie de développement.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel