Faire un don
Dicastère pour la communication © Vatican Media

Dicastère pour la communication © Vatican Media

Dicastère pour la communication : « Communiquer la joie de l’Évangile », invite le pape

Discours prononcé devant les employés du dicastère

« Communiquer la joie de l’Évangile : c’est ce que le Seigneur nous demande aujourd’hui », a dit le pape François aux employés du Dicastère pour la communication et aux participants à l’assemblée plénière du dicastère (23-25 septembre) ce lundi matin 23 septembre 2019 au Palais apostolique du Vatican.

Le pape a délaissé le discours qui était prévu et a parlé « un peu spontanément », comme il a souligné, pour dire ce qu’il a « dans le cœur sur la communication ». « La plus grande communication est l’amour, a affirmé le pape : dans l’amour, il y a la plénitude de la communication : l’amour pour Dieu et entre nous. »

Il a invité à « communiquer par le témoignage », à « communiquer en s’engageant dans une communication », à « communiquer avec les noms des choses », à « communiquer comme martyrs, c’est-à-dire comme témoins du Christ ». « Apprenez la langue des martyrs, qui est la langue des apôtres », a-t-il souligné.

« Notre communication doit être un témoignage », a encore affirmé le pape. « Il y a toujours la signature du témoignage dans chacune des choses que nous faisons… Les chrétiens sont des témoins, des ‘martyrs’. » Et de citer l’exemple de Mgr Sigitas Tamkevicius, jésuite, archevêque émérite de Kaunas en Lituanie, qui sera créé cardinal le 5 octobre prochain, et qui a passé plusieurs années de sa vie en prison : « Par son témoignage, il a fait tellement de bien ! Dans la douleur … », a dit le pape. « Ce sont nos martyrs qui donnent vie à l’Église : pas nos artistes, nos grands prédicateurs, nos gardiens de la ‘doctrine vraie et intégrale’… Non, les martyrs. Église des martyrs… Communiquez cette grande richesse que nous avons », a-t-il invité.

En poursuivant son discours spontané, le pape François a aussi exhorté les communicateurs à ne pas avoir peur : « N’ayez pas peur, a-t-il dit. Sommes-nous peu nombreux ? Oui, mais avec le désir de ‘mission’, de montrer aux autres qui nous sommes. » « Nous sommes peu nombreux, a répété le pape : mais pas comme ceux qui se défendent eux-mêmes parce que nous sommes peu nombreux et que l’ennemi est plus grand ; peu comme la levure, peu comme le sel : c’est la vocation chrétienne ! »

Le pape a souligné qu’une des missions de la communication était de « communiquer avec la réalité, sans adoucir avec des adjectifs ou des adverbes ». « Nous sommes tombés dans la culture des adjectifs et des adverbes et nous avons oublié la force des noms, a affirmé le pape. Le communicateur doit nous faire comprendre le poids de la réalité des noms qui reflète la réalité des gens. »

Le pape a avoué d’avoir «un peu d’allergie » lorsqu’il entendait dire : «C’est une chose authentiquement chrétienne». « C’est une chose chrétienne : pourquoi dire authentiquement chrétien? s’est-il demandé. C’est chrétien ! Le seul fait de dire ‘chrétien’, ‘je suis du Christ’, est fort : c’est un adjectif semblable à un nom, oui, mais c’est un nom. Passer de la culture de l’adjectif à la théologie du nom. »

En concluant, le pape a remercié les communicateurs et les a invités à communiquer avec « joie » : « Merci pour votre service et merci d’être le premier dicastère dirigé par un laïc. Bravo ! En avant ! »

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel