Faire un don
Le pape François reçu par le roi Abdallah de Jordanie, à Amman, mai 2014, PCID

Le pape François reçu par le roi Abdallah de Jordanie, en présence du prince Ghazi, à Amman, mai 2014, PCID

Dialogue avec l’islam en Jordanie: «La vie, cadeau de Dieu à la famille humaine» (traduction complète)

Projet d’un «code éthique à enseigner dans les écoles»

« La vie est le cadeau de Dieu à tous les membres de la même famille humaine; par conséquent, il devrait être protégé de sa conception à sa fin naturelle », déclarent ensemble l’Institut royal d’études interreligieuses (RIIFS) de Amman (Jordanie) et le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux.

Le Ve Colloque entre ces deux organismes a en effet eu lieu les 9 et 10 mai, à Amman, sur le thème: « Les religions et la dignité de la vie: points de vue chrétiens et musulmans » (“Religions and the Dignity of Life: Christian and Muslim Viewpoints”).

« Il existe un lien étroit entre le respect de la dignité humaine et des droits, d’une part, et le progrès et la prospérité d’une nation, d’autre part », affirme encore la Déclaration finale.

Un paragraphe concerne qui est contraint à quitter son pays : « Les migrants, les réfugiés et les victimes de la traite des êtres humains méritent une attention et des soins particuliers, afin de préserver leur vie et leur dignité. »

La Déclaration insiste aussi sur l’éducation : « Les jeunes générations doivent être éduquées pour respecter la création et la dignité de la vie. »

Elle évoque l’élaboration future d’un « code éthique à enseigner dans les écoles ».

Voici notre traduction rapide, de travail, de la déclaration finale de cette rencontre, publiée en anglais par le Vatican.

AB

Déclaration finale

L’Institut royal d’études interconfessionnelles (RIIFS) (Amman, Jordanie) et le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux (PCID) (Cité du Vatican) ont tenu leur cinquième colloque à Amman les 9 et 10 mai 2018.

SAR le Prince El Hassan bin Talal, Président du Conseil d’administration de l’Institut royal d’études interreligieuses, a présidé la délégation du RIIFS, tandis que Mgr Miguel Ángel Ayuso Guixot, Secrétaire du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, a dirigé la délégation du PCID : il a représenté le Président Son Eminence le Cardinal Jean-Louis Tauran, qui n’a pas pu assister au Colloque.

Les participants ont exprimé leur vœux au Cardinal Tauran et leur prière, le remerciant pour son message et pour son engagement permanent en faveur du dialogue interreligieux.

Chaque délégation était composée de douze participants et de trois observateurs.

Le thème à l’étude était « Les religions et la dignité de la vie: points de vue chrétiens et musulmans ».

Le Prof. Abdel Jabbar Al-Refae et le Dr Youssef Kamal El-Hage ont présenté le premier sous-thème: « Religions et dignité de la vie: défis », des points de vue musulman et chrétien. Le professeur Wajih Kanso a modéré la session.

La deuxième session, modérée par Mgr Khaled Akasheh, a abordé le sujet : « Religions et dignité de la vie: les opportunités ». Mgr. Bernard Munono et le Prof. Mohammad Ali Azar Shab se sont adressés aux participants à ce sujet.

Au cours de la troisième session, les participants ont écouté H.E. le Grand Mufti Husein Kavazović et le Dr Paola Bernardini présentant le dernier sous-thème : «Religions et dignité de la vie: perspectives». Le professeur Hichem Grissa a modéré la session.

Le RIIFS a invité les participants à un concert avec sœur Marie Keyrouz et le chœur Salam.

Le colloque s’est déroulé dans une atmosphère amicale et ouverte, ce qui a favorisé un riche échange d’idées et de points de vue sur le thème et les questions connexes.

À la fin de la réunion, les participants ont convenu des recommandations suivantes:

La vie est le cadeau de Dieu à tous les membres de la même famille humaine; par conséquent, il devrait être protégé de sa conception à sa fin naturelle.

L’être humain est le sommet de la création, doté de dignité, de droits et de devoirs. C’est pourquoi chaque personne mérite le respect, l’amour et tous les moyens nécessaires à une vie digne.

Il existe un lien étroit entre le respect de la dignité humaine et des droits, d’une part, et le progrès et la prospérité d’une nation, d’autre part. Cette relation constitue un autre motif de promotion de la dignité humaine. Les sentiments, les valeurs et les conceptions partagés méritent une attention particulière.

Les migrants, les réfugiés et les victimes de la traite des êtres humains méritent une attention et des soins particuliers, afin de préserver leur vie et leur dignité, en tenant compte du sens anthropologique de la souffrance.

Les jeunes générations doivent être éduquées pour respecter la création et la dignité de la vie. L’idée d’un code éthique à enseigner dans les écoles mérite une étude approfondie, en tenant compte des phénomènes négatifs dans nos sociétés.

La délégation catholique a exprimé sa profonde gratitude à SAR le Prince El Hassan bin Talal, au Directeur du RIIFS, le Dr Majeda Omar, et à tout le personnel.

À la fin du Colloque, un protocole d’accord a été signé entre les deux parties, confirmant et institutionnalisant leur collaboration continue et fructueuse. Le RIIFS a également signé un protocole d’accord avec l’Université Ez-Zitouna, en Tunisie, et le Centre pour le dialogue et l’action, au Pakistan.

© Traduction de ZENIT, Anita Bourdin

 

 

 

 

 

 

 

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel