Faire un don
Monde du travail, Gênes © L'Osservatore Romano

Monde du travail, Gênes, 27 mai 2017 © L'Osservatore Romano

Développement intégral : le dicastère se penche sur le monde du travail

Des délégations de plus d’une quarantaine de pays

Une Conférence internationale sur le monde du travail, organisée par le Dicastère pour le service du développement humain intégral, aura lieu les 23 et 24 novembre 2017, au Vatican. Des délégations de plus d’une quarantaine de pays sont attendues et seront reçues par le pape François au terme de la rencontre.

L’événement est intitulé “De Populorum progressio à Laudato si’. Le travail et le mouvement des travailleurs au centre du développement humain intégral, durable et solidaire. Pourquoi le monde du travail continue-t-il à être la clé du développement dans le monde global ?” Cette conférence, explique un communiqué publié quatre jours plus tôt, a pour objectif « d’ouvrir un espace de débat et de réflexion sur le monde du travail et sur les questions liées aux activités professionnelles dans les structures sociales actuelles », avec la contribution de divers mouvements syndicaux.

Les participants se pencheront notamment sur les réalités sociales émergentes, les propositions d’initiatives communes en faveur de la construction « de sociétés qui mettent la personne et sa dignité au cœur de l’agenda social, des politiques publiques et d’un développement humain intégral dédié aussi bien aux aspects matériels que spirituels ».

Le congrès s’appuiera sur l’encyclique Populorum progressio de Paul VI, cinquante ans après sa publication et sur l’encyclique Laudato si’ du pape François, qui affirme que “le travail est une nécessité, il fait partie du sens de la vie sur cette terre, chemin de maturation, de développement humain et de réalisation personnelle” (n. 128).

Parmi les intervenants : le cardinal Peter K.A. Turkson, préfet du dicastère ; Guy Ryder, directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIT) ; Rudy De Leeuw, président du FGTB (Belgique) et de la Confédération syndicale européenne ; Marta Pujadas, présidente du Conseil consultatif syndical – Cosate-CSA (OEA); Riccardo Petrella, professeur d’économique politique à l’Université catholique de Louvain (Belgique) ; Vagner Freitas, président du CUT (Brésil); Stuart Appelbaum, président du RWDS (Etats-Unis) ; ainsi que des représentants des principaux syndicats italiens : CGIL, CISL, UIL.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel