Faire un don
École vaticane de paléographie, de diplomatique et d’archivistique © scuolavaticanapaleografia.va

École vaticane de paléographie, de diplomatique et d’archivistique © scuolavaticanapaleografia.va

Des nouvelles de l’École vaticane de paléographie

Quatre nouveaux diplômés

La session des examens d’automne à l’École vaticane de paléographie, de diplomatique et d’archivistique – un des départements des Archives secrètes du Vatican – a eu lieu du 18 au 26 octobre 2017, indique L’Osservatore Romano ce vendredi 3 novembre. Quatre nouveaux diplômés en sont sortis.

L’école vaticane de paléographie, de diplomatique et d’archivistique a été fondée le 1er mai 1884 par le pape Léon XIII. Son but est de former des spécialistes en paléographie et en histoire comparée. Depuis 1968, la direction de l’école est confiée au préfet des Archives secrètes du Vatican. Mgr Sergio Pagano dirige l’École depuis 1997.

L’examen final s’est tenu le lundi 16 octobre à la Préfecture des Archives secrètes du Vatican. Le jury était présidé par Mgr Jean-Louis Bruguès, archiviste et bibliothécaire de la Sainte Église romaine, et par Mgr Sergio Pagano, préfet des Archives secrètes du Vatican et directeur de l’École vaticane de paléographie, de diplomatique et d’archivistique, et composé des enseignants de l’école.

En septembre dernier, douze personnes ont reçu leurs diplômes en archivistique après un cours annuel.

Les épreuves écrites réservées aux candidats du cours biennal de paléographie, de diplomatique et d’archivistique comprenaient trois examens : le premier, en paléographie latine, consistait à décrire un manuscrit de la Bibliothèque Apostolique du Vatican avec la transcription d’une page de texte, la reconnaissance, la datation et la localisation de l’écriture.

La seconde épreuve, en codicologie (étude matérielle des manuscrits), portait sur l’analyse globale des caractères matériels d’un manuscrit de la Bibliothèque Apostolique du Vatican.

La troisième, en diplomatique pontificale (qui étudie la structure, la classification, la valeur, la tradition et l’authenticité des documents officiels), consistait en l’examen critique d’un document pontifical médiéval des Archives secrètes du Vatican, avec la transcription diplomatique et la compilation du résumé du document.

Auparavant, les candidats avaient déjà passé les examens dans les différentes disciplines telles que : la paléographie latine, la diplomatique générale, la diplomatique pontificale, la codicologie, les archives et l’étude des sceaux appelée sigillographie.

Trois étudiants ont obtenu les diplômes de paléographes-archivistes tandis qu’une étudiante est devenue spécialiste en paléographie grecque.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel