Faire un don
Card. Obeso Rivera (Mexique), capture @ archidiocèse de Xalapa

Card. Obeso Rivera (Mexique), capture @ archidiocèse de Xalapa

Collège cardinalice : le cardinal mexicain Sergio Obeso Rivera s’est éteint

L’Osservatore Romano salue « un promoteur du dialogue et de la rencontre »

Le cardinal Sergio Obeso Rivera, archevêque émérite de Xalapa, au Mexique, s’est éteint à l’âge de 87 ans dans la soirée du 11 août 2019, indique L’Osservatore Romano le lendemain. Sa santé s’était dégradée depuis quelques semaines. Le journal du Vatican salue « un promoteur du dialogue et de la rencontre » qui tenta de « valoriser tout ce qui unit et repousser ce qui divise ».

Ordonné prêtre le 31 octobre 1954 après des études de philosophie et de théologie à l’Université pontificale grégorienne, Sergio Obeso Rivera a enseigné 17 ans au séminaire de Xalapa, dont il fut recteur.

Nommé évêque de Papantla le 30 avril 1971 par Paul VI, il reçut l’ordination épiscopale le 29 juin suivant. Puis en 1974, il fut nommé évêque coadjuteur de Xalapa, archidiocèse dont il reçut la charge pastorale en 1979. Il y renonça en 2007. Le pape François l’avait créé cardinal lors du consistoire du 28 juin 2018.

En annonçant son décès, le secrétaire général de la Conférence épiscopale mexicaine – dont il fut président durant trois mandats – a fait mémoire de ses 48 ans de ministère épiscopal et ses 65 ans de sacerdoce. Il a été, souligne L’Osservatore Romano, « un point de référence durant certains passages significatifs de l’histoire récente du Mexique : il eut notamment un rôle dans les négociations de paix qui ont conduit aux “Acuerdos de San Andrés” sur les droits et la culture indigènes, signés le 16 février 1996, et dans le rétablissement des relations diplomatiques — interrompues plus de 100 ans — entre l’Etat mexicain et le Saint-Siège (1992).

Ses obsèques seront célébrées le 13 août, dans la cathédrale de Xalapa, où il sera enseveli.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel