Faire un don
Vatican City map

WIKIMEDIA COMMONS - Thomas Römer

Cité du Vatican: une nouvelle loi sous le signe de l’efficacité et de la transparence

Adapter le Vatican aux besoins actuels

Un motu proprio du pape François, publié ce 6 décembre 2018, approuve une nouvelle loi pour le gouvernorat de la Cité du Vatican (44 ha), de manière à l’adapter au service qu’il rend à la mission du Pontife Romain. Il est en date du 25 novembre, en la solennité du Christ Roi.

Cette nouvelle législation entrera en vigueur à partir du 7 juin 2019. Elle remplacera celle qui avait été approuvée par saint Jean-Paul II en l’An 2000, en vigueur depuis février 2001. Elle se situe sous le signe de l’efficacité et de la transparence.

Le pape François rappelle que, dès le début de son ministère comme successeur de Pierre, il avait identifié “la nécessité d’une réorganisation du Vatican, afin de le rendre toujours plus adapté aux besoins actuels”, à “la mission du pontife romain dans le monde” et “au but institutionnel particulier de l’Etat de la Cité du Vatican”, qui est de “garantir au siège de Pierre une indépendance absolue et visible”.

Il explique que cette réforme devait répondre aux critères de « rationalisation », « économie », « simplification », « fonctionnalité », « transparence », « cohérence » et « flexibilité ».

La rédaction de la nouvelle loi a été confiée par le pape par le cardinal Giuseppe Bertello, président de la Commission pontificale pour l’Etat de la Cité du Vatican et président du Gouvernorat, assisté par une Commission du travail, explique une « Note », en italien également, du gouvernement de la Cité du Vatican.

La nouvelle loi prévoit la réduction, de 9 à 7, du nombre des organes du gouvernorat, en plus de l’Observatoire astronomique du Vatican :

-infrastructures et services,

-télécommunications et systèmes d’information,

-économie,

-services de sécurité et protection civile,

-santé et hygiène,

-musées et patrimoine culturel,

-Villas pontificales (parcs).

Quant aux bureaux centraux, ils passent du nombre de 5 à 2 :

-bureau du personnel

-et services juridiques.

Pour assurer une plus grande transparence, le motu proprio institue une unité de contrôle et d’inspection au sein du gouvernorat, chargé de vérifier le respect des réglementations et des procédures et l’évaluation de l’efficacité et des activités des organismes.

Ces nouvelles dispositions, instituent une certaine « décentralisation », qui favorise la « responsabilisation » des directeurs des différents bureaux, notamment quant à la réalisation des objectifs, à la sécurité sur le lieu de travail et à la protection des données.

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel