Faire un don
Jardins du Vatican © museivaticani.va

Jardins du Vatican © museivaticani.va

Pactes du Latran : « Contribuer à la mission que l’Église accomplit dans le monde »

Conférence à l’occasion du 90e anniversaire des Pactes du Latran

Le but de la Cité du Vatican « est de contribuer à la mission que l’Église accomplit dans le monde », affirme le cardinal Giuseppe Bertello, président du gouvernorat. Il souligne qu’« avec les réformes souhaitées par le pape François, l’État de la Cité du Vatican est conforme aux normes requises par les engagements internationaux, avec la ferme volonté d’en faire une réalité qui fonctionne selon le principe de bonne administration et les critères d’efficacité, de transparence et d’économie ».

C’est ce que le président du gouvernorat a dit en inaugurant à Rome les travaux de la conférence « Saint-Siège et Cité du Vatican dans le nouveau contexte international », organisée par l’École d’enseignement supérieur en droit canonique, ecclésiastique et du Vatican de l’Université Lumsa e Rome à l’occasion du 90e anniversaire des Pactes du Latran (1929), indique Vatican News en italien du 7 février 2019.

L’État de la Cité du Vatican, a expliqué le cardinal, « n’est pas un bouclier ou une protection, ni, comme nous le lisons souvent, une structure aride et peu maniable en termes d’efficacité et de transparence, mais une réalité fonctionnelle du ministère de Pierre ».

Le cardinal Bertello a aussi rappelé que « dans la récente loi sur le gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican, le corps complexe du gouvernorat est qualifié de ‘communauté de travail’ ». Ceci, a-t-il noté, est « parce que que même les services et activités qui semblent éloignés de la mission de Pierre en font réellement partie ».

Dans son discours, Francesco Bonini, recteur de la Lumsa, a retracé les étapes qui ont conduit à la création de la Cité du Vatican. Il s’est concentré sur l’histoire du nom, rapporte l’agence italienne Sir : « De petit État pontifical à Cité libre du Vatican et Cité du pape, a expliqué le recteur, soulignant que « selon le journal du prof. Pacelli, c’est à Pie XI que nous devons ce nom ». Mais, a-t-il ajouté, « ce n’est qu’en 1929 qu’apparaît l’expression État de la Cité du Vatican, abrégée en heureux acronyme Scv. »

Pour sa part, le directeur de l’École de Lumsa, Giuseppe Dalla Torre, a rappelé qu’il ne fallait « jamais perdre de vue le critère de la particularité qui fait que l’État n’est pas comparable aux autres ». La conférence en cours, a-t-il précisé, « ne veut pas être simplement une célébration, mais une opportunité de relever les défis actuels et futurs ».

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel