Faire un don
Premières images de la lune @ INA

Premières images de la lune @ INA

Cinquante ans après, les paroles du saint pape Paul VI sur la mission Apollo 11

L’immense dignité de l’être humain

« Pour lui, c’est-à-dire pour l’humanité. Et pour les penseurs et les héros de l’entreprise fabuleuse, prions aujourd’hui »: il y a cinquante ans, le dimanche 13 juillet 1969, le saint pape Paul VI évoquait la mission des astronautes américains sur la lune, à l’occasion de la prière de l’angélus. Pour la première fois, des hommes se poseront sur la lune, le 20 juillet 1969 (à 21 h 56 à Houston (Etats-Unis), mais lundi 21 juillet 1969, à 2 h 56, en France).

« Une pensée habite l’esprit de tous cette semaine: l’expédition des astronautes américains sur la lune. Et cette pensée dépasse les éléments descriptifs de ce événement tout à fait et merveilleux », disait le pape, en italien.

Pour le pape Montini, la question est finalement celle de qui est l’homme: «  »La science et la technique se manifestent de manière si incomparable, si complexe et si audacieuse qu’elles marquent le sommet de leurs conquêtes et d’en laisser présager d’autres: l’imagination n’est même plus en mesure maintenant de les rêver. Et ce qui est le plus étonnant, c’est de voir qu’il ne s’agit pas de rêves. La science fiction devient réalité. Et puis si nous considérons l’organisation des cerveaux, des activités, des instruments, des moyens économiques, avec toutes les études, les expériences, les tentatives que l’entreprise requiert, l’admiration se fait réflexion; et la réflexion se penche sur l’homme, sur le monde, sur la civilisation, dont jaillissent des nouveautés d’une telle sagesse et d’une telle puissance: oui, sur l’homme surtout. Qui est cet être capable de tant? si petit, si fragile, si semblable à l’animal, qu’il ne change pas et ne dépasse pas par lui-même les limites de ses instincts naturels, et si supérieur, si maître des choses, si victorieux sur le temps et sur l’espace? qui sommes-nous?

Il pense aux paroles du psaume 8: « Les paroles de la Sainte Écriture me viennent à l’esprit: « Maintenant, je contemple ton ciel, (Ô Seigneur), ouvrage de tes doigts, la lune et les étoiles que tu fixas. Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui?. . . Tu l’as voulu un peu moindre qu’un dieu, le couronnant de gloire et d’honneur ; tu l’établis sur les oeuvres de tes mains, tu mets toute chose à ses pieds » (Ps 8, 4-8; He 2, 6-8). »

Il a ces paroles pleines de lyrisme sur la dignité de l’être humain: « L’homme, cette créature de Dieu, plus encore que la lune mystérieuse, au centre de cette entreprise, se révèle à nous. Il s’avère être géant. Il se révèle être divin, non pas en lui-même, mais dans son principe et dans son destin. Honneur à l’homme, honneur à sa dignité, à son esprit, à sa vie. »

(c) Traduction de ZENIT

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel